HUY

Les pompiers interpelleront un des 15 conseils communaux

Les pompiers interpelleront un des 15 conseils communaux

Les sapeurs-pompiers ont décidé d’une première action. heymans archives

Le personnel Hemeco prévoit une 1re action rapide en réaction à la conciliation sociale sollicitée par le conseil de zone dans le dossier des poses.

Ce mercredi après-midi, en assemblée générale du personnel de la zone de secours Hemeco, les délégations syndicales (CSC-SLFP-CGSP) ont fait rapport de leur courte entrevue de lundi avec le conseil de police. Pour rappel, il s’agissait d’un comité de concertation de base qui avait à se pencher sur le régime de travail des sapeurs-pompiers de la zone. Avec la question de savoir si, comme le souhaite le personnel, les pauses de 24 heures de travail (avec 72 heures de relâche ensuite pour se ressourcer) en phase-test depuis trois ans seront maintenues, ou si on reviendrait à un régime par pauses de 12 heures de travail (24 h de récupération) comme toujours inscrit dans le règlement de travail de la zone. Sans trancher entre les deux options, le conseil de zone, présidé par le bourgmestre hutois Christophe Collignon, avait tout de même souligné que «le régime des 24 heures n’apparaissait pas comme étant la réponse la plus adéquate, tant pour le confort des sapeurs-pompiers qu’en termes d’exigences requises pour le service à rendre à la population». Et de décider qu’aucun changement de régime ne serait appliqué avant le début de l’année 2021, en se laissant le temps d’une conciliation sociale pour rapprocher les points de vue.

Les délégations syndicales avaient parlé d’un simulacre de concertation et quitté la réunion séance tenante. C’est ce dont elles ont fait rapport ce mercredi au personnel de la zone qui a décidé d’une première action. «Nous irons prochainement interpeller un des 15 conseils communaux de la zone pour rappeler que nous n’avons pas été entendus, annonce Thierry Gilson, secrétaire permanent CSC Liège-Verviers. Le but est de mettre en avant la détermination des sapeurs-pompiers pour la suite de la conciliation si, d’aventure, on ne trouvait pas la formule gagnante. Les actions pourraient aller crescendo.»

À lire dans L’Avenir Huy-Waremme de ce jeudi, sur tablette, smartphone ou PC


Nos dernières videos