PROVINCE DE NAMUR

«Générations solidaires»: cultivez un projet citoyen à l’école

«Générations solidaires»: cultivez un projet citoyen à l’école

Du repair café à la collecte de vivres en passant par le potager collectif, «Générations solidaires» soutient les projets citoyens. ÉdA Mathieu Golinvaux

Via l’ASBL «Générations solidaires», notre journal soutient les projets citoyens, avec un focus sur les écoles cette année. Postulez jusqu’au 9 mars.

Avec votre classe, vous avez lancé un repair café, ou collecté des vivres pour les sans-abri? Eh bien, c’est le moment d’aller chercher un coup de pouce pour faire connaître et développer l’initiative!

Comment? En répondant d’ici le 9 mars à l’appel à projet «Générations solidaires». Cette ASBL, initiée par le journal L’Avenir (en collaboration avec la Fondation Roi Baudouin) et dont c’est la 4e édition, soutient ce type de projet. Avec cette année: un focus sur les écoles.

«Notre objectif est de soutenir des initiatives citoyennes valorisant la solidarité et améliorant la vie quotidienne de chacun, explique Katel Freson, coordinatrice de l’ASBL. Les projets doivent répondre, de manière créative, à des besoins de société. Qu’il s’agisse d’une aide aux jeunes en difficulté, aux personnes handicapées, aux personnes âgées, aux personnes en exil… Ce peut être une épicerie solidaire, une alter boutique basée sur le troc et tenue par des jeunes porteurs de handicap, une école de devoirs, un mobile-home offrant des douches aux sans-abri…»

La nouveauté 2020: focus sur les écoles

Pour cette 4e édition, Générations solidaires lance un appel tout particulier aux classes de secondaires, de la 3e à la 6e, qui sont encouragées à participer. Pour être sélectionnable, un projet doit impliquer des jeunes (porté donc par des élèves dans le cas des écoles), défendre des valeurs de solidarité par des retombées concrètes, présenter un caractère innovant et être durable et avoir valeur d’exemple.

Le projet doit se dérouler en Wallonie ou à Bruxelles. Le jury privilégiera les initiatives naissantes ou de moins de 5 ans: «Pour la clôture de l’appel à candidatures, ce que nous attendons, c’est juste que le projet soit formulé sur papier dans un premier temps. Il ne doit pas encore être abouti, précise Katel Freson. Mais des projets déjà existants peuvent aussi être présentés.»

Des prix et un coup de projecteur

Le jury sélectionnera, dans un premier temps, 10 dossiers. Ceux-ci seront valorisés dans les médias et réseaux sociaux de L’Avenir, notamment au travers d’un supplément spécial, et profiteront d’un relais médiatique plus large en radio, TV…

Une seconde sélection désignera ensuite 3 lauréats qui recevront un soutien financier: le Prix Générations solidaires (10 000€), le Prix Coup de cœur (5 000€) et le Prix Coup de pouce (5 000€). Le jury choisira aussi 5 écoles et décernera à chacune un prix de 500€.

Enfin, les projets lauréats recevront un soutien de la part de la Fondation Roi Baudouin sous la forme d’un accompagnement d’un an.

Pour en savoir plus: par téléphone au 081/ 24 88 60 ou en ligne: www.generations-solidaires.be


Nos dernières videos