MARCHE-EN-FAMENNE

Colis suspect à l’institut Saint-Roch de Marche: trois personnes confinées dans l’école, fausse alerte

Colis suspect à l’institut Saint-Roch de Marche: trois personnes confinées dans l’école, fausse alerte

Google Maps

Des mesures de confinement ont été mises en place, ce mercredi matin, au sein de l’institut Saint-Roch de Marche-en-Famenne après la réception d’un colis suspect contenant de la poudre blanche. Fausse alerte, finalement.

Ce mercredi matin, des mesures de confinement ont été mises en place au sein de l’Institut Saint-Roch de Marche-en-Famenne après la réception d’un colis suspect contenant de la poudre blanche. Des analyses ont été réalisées, qui ont démontré que l’enveloppe ne contenait pas de substance dangereuse, a indiqué la police locale.

Les analyses réalisées sur le contenu de l’enveloppe suspecte ont livré leur résultat mercredi peu avant 17h. «Les tests ont permis d’écarter la présence de tout agent dangereux», assure-t-on du côté de la zone de police Famenne-Ardenne.

Mercredi matin, trois membres du personnel de l’Institut Saint-Roch avaient été confinés dans un local à l’intérieur de l’école après la découverte d’une enveloppe au contenu suspect. Des mesures de confinement avaient également été adoptées pour le local abritant le courrier en question.

L’évacuation n’a pas été jugée nécessaire

Le déroulement des cours n’a pas été interrompu. «Les élèves n’étant pas en contact avec les membres du personnel concernés par les mesures de confinement et l’enveloppe ne contenant rien qui puisse s’apparenter à un détonateur, l’évacuation n’a pas été jugée nécessaire», indique Frédéric Hyenne, secrétaire de direction au sein de l’établissement scolaire.

Une enquête va maintenant tenter de déterminer qui est l’expéditeur du colis suspect. Plainte a été déposée.

«L’objectif est d’éviter toute contamination éventuelle», souligne la zone de police Famenne-Ardenne, en insistant bien sur le terme «éventuelle». «Il s’agit du protocole en application dans ce type de circonstance».

La substance est en cours d’analyse auprès de l’unité spéciale de la protection civile. Les résultats ne sont pas attendus avant 16h00.


Nos dernières videos