TRAIL DE LA CHANDELEUR

Un succès qui ne compte pas pour des crêpes à Malonne

Un succès qui ne compte pas pour des crêpes à Malonne

Le Trail de la Chandeleur à Malonne n’en finit plus de grandir. En témoigne le nombre toujours croissant de participants sur chacun de ses départs. Amandine Gilson

Le Trail de la Chandeleur a fait un carton ce vendredi sur les hauteurs et dans les bois de Malonne avec plus de 1000 participants.

Après une première édition qui avait réuni 677 participants, la deuxième était passée à 815 traileurs. Cette année, pour la troisième version du Trail de la Chandeleur, la courbe d’affluence a largement continué sa progression vers le haut puisque les coureurs étaient précisément 1058 à avoir franchi la ligne d’arrivée de l’une des trois distances proposées (8, 15 ou 23 kilomètres).

Un carton plein pour une épreuve organisée par des traileurs pour des traileurs. C’est en effet les professeurs de l’Institut Saint-Berthuin de Malonne qui s’attellent à mettre sur pied l’événement, sous la supervision d’Arnaud Dermine, de Claire Avril et de son traileur de compagnon, Guillaume Sepulchre.

En résumé, le trail malonnois a une fois encore gonflé son nombre d’inscriptions et ce, malgré la cérémonie des Betrail Awards qui se déroulait au même moment du côté de Wavre, et durant laquelle étaient récompensés les meilleurs traileurs du pays.

Une ou deux boucles

Ce sont d’abord les 126 plus téméraires qui ont pris le départ de la longue distance. Au programme, une première boucle de 16 kilomètres avant de repasser sur le site du départ et de partir pour une seconde boucle de 7 kilomètres.

Vainqueur l’an dernier, Damien Libert était fidèle au poste après quelques semaines de coupure. Avant le départ, Fabrice Pasque annonçait pour sa part être en forme, au contraire de Guillaume Sepulchre, fatigué par la charge de préparation.

Au final, c’est le Français Vincent Dujardin, qui en est déjà à sa troisième victoire depuis le début de l’année, qui s’est imposé avec 6 secondes d’avance sur Pascal Vanden Eynde, membre du Royal Club Bruxelles Triathlon. Damien Libert était heureux de pouvoir monter sur la troisième marche du podium.

Avec une migraine tenace, la Jamboise Aude Grégoire a décidé de s’aligner sur la plus longue distance. Grand bien lui en a pris: elle a devancé toutes ses concurrentes pour s’octroyer la première place.

Sous un feu d’artifice

Même principe pour les 15 kilomètres, avec deux boucles; une première de 8 kilomètres et une seconde de 7 bornes. Ils étaient près de 400 au départ, donné, comme à l’habitude, par des feux d’artifice. Après la première boucle, l’athlète du team Trakks-Scott, Jérémy Morren, comptait déjà plus d’une minute et demi d’avance sur ses concurrents.

Et c’est donc en solitaire qu’il a décroché la victoire devant Geoffrey Lallemand, revenu très fort lors de la seconde boucle, et Cyprien Dion, qui confirme sa bonne forme du moment après son succès à la corrida de Franc-Waret il y a quelques semaines. Chez les filles, c’était très serré, avec une avance de 10 secondes seulement pour Maude Biettlot, devant Jennifer Mahin.

Énorme peloton

Enfin, l’épreuve qui a remporté le plus grand succès était sans nul doute celle des 8 km, avec exactement 559 athlètes au départ. Variant les plaisirs depuis quelques années, passant de la piste au trail puis au jogging, le Malonnois Mathieu Piron semble revenir au trail cette année. Il s’est imposé non sans mal devant un Brice Laforge des très grands jours. Sylvain Clarenne a terminé troisième alors que Cécile Valembois a terminé première dame.


Nos dernières videos