article abonné offert

FOOTBALL| Un goût de trop peu à l’Union dans la course au maintien en P2A…

Après avoir courbé l’échine face à Estaimbourg pour sa prise de fonction, l’entraîneur unioniste Sylvain sauvage reste sur deux matchs nuls à Péruwelz et Lens: «J’ai un sentiment d’inachevé sur les deux matchs où on aurait dû l’emporter à chaque fois si on avait concrétisé nos possibilités.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 23 des 106 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?
Nos dernières videos