3 navigateurs pour se libérer de l’espionnage de Chrome et Google

3 navigateurs pour se libérer de l’espionnage de Chrome et Google

Le suivi pas à pas de vos activités en ligne est au cœur du business de Google. bennymarty - stock.adobe.com

Des cookies aux mouchards, le navigateur Chrome est curieux et indiscret. Voici 3 solutions pour le remplacer.

Chrome domine sans partage le monde des navigateurs, loin devant Safari, Firefox, Edge ou encore Opera.

De l’ordinateur au smartphone, 64,1% des appareils connectés à Internet privilégient le logiciel de Google à l’heure de visiter des sites web.

Ipso facto, 64,1% des Internautes acceptent l’espionnage en ligne orchestré par le géant américain et son bras armé.

Vous consultez en toute innocence un site? Chrome lui livre spontanément une généreuse poignée de vos données personnelles.

«Les sites que vous consultez dans Chrome reçoivent automatiquement des données de journaux standards, y compris votre adresse IP et des données issues des cookies», confessel’expert de la recherche.

Double piqûre de rappel:

- L’adresse IP est l’équivalent d’une adresse postale pour votre appareil connecté.

- Un cookie est un fichier qui abrite des données sur vos habitudes de navigation.

3 navigateurs pour se libérer de l’espionnage de Chrome et Google
Dès qu’un de vos appareils se connecte à Internet, il hérite d’une adresse IP qui peut potentiellement permettre de remonter jusqu’à vous. tippapatt - stock.adobe.com

En marge des cookies classiques, Chrome autorise les sites à vous bombarder de mouchards.

«Les sites incluent souvent des cookies et des scripts qui tentent de vous identifier et d’identifier votre appareil (ils sont souvent intégrés dans les publicités)», décrypte le site du navigateur alternatif Brave. «Ils cherchent à déterminer qui vous êtes et vous suivent sur le web en gardant trace de vos activités sur chaque site.»

Parmi les objectifs poursuivis: vous injecter des publicités ciblées. C’est le nerf de la guerre pour Google, une inépuisable source de revenus.

Sur une semaine, plus de 10 000 mouchards sont susceptibles de vous intercepter au vol, estime cette vidéo du Washington Post:

Précision majeure, le mode navigation privée de Chrome est un leurre. Il masque essentiellement aux autres utilisateurs de l’appareil les sites que vous visitez.

Même si Google annonce sa volonté de supprimer les cookies d’ici deux ans, force est de constater que Chrome est plus que jamais une plate-forme indiscrète.

Pour couper court à cet espionnage, le mieux est d’opter pour un navigateur plus respectueux de vos données personnelles.

Retrouvez ci-dessous 3 navigateurs pour se libérer de la surveillance de Chrome et Google.

1.L’ennemi de la pub

Par défaut, Brave «bloque les publicités et traqueurs récupérateurs de données». «Bloquer les publicités et les traqueurs signifie un Internet plus rapide», insiste la plate-forme.

Il suffit de visiter un site web pour que le compteur du bouclier Brave Shields se mette à tourner.

Dans l’exemple ci-dessous, Brave refoule rapidement «12 traqueurs intersites et autres éléments bizarres»:

3 navigateurs pour se libérer de l’espionnage de Chrome et Google
Brave vous indique sur chaque page le nombre de mouchards que son bouclier se charge de neutraliser. Capture d’écran

Le navigateur Brave est disponible pour Windows, macOS et Linux.

2.Le plus extrême

Pour brouiller les pistes, le navigateur Tor vous fait prendre des chemins de traverse en ligne.

Dès que vous souhaitez visiter un site précis, le logiciel fait transiter votre requête par plusieurs réseaux et nœuds de réseau. Objectif: cacher votre adresse IP, l’équivalent d’une adresse postale pour votre appareil connecté.

Logique revers de la médaille, la navigation est plus lente à cause des détours empruntés.

Tor se charge également de bloquer cookies et mouchards.

3 navigateurs pour se libérer de l’espionnage de Chrome et Google
Tor se fait fort de dissimuler votre adresse IP. Capture d’écran

Le navigateur Tor est disponible pour Windows, macOS, Linux et Android.

3.Firefox revu et corrigé

Waterfox s’empare du code source (code libre d’accès) de Firefox et le triture pour nous proposer un navigateur centré sur le respect de nos données personnelles.

Le logiciel limite la collecte des données à «la version de votre système d’exploitation et celle du navigateur, afin de vérifier la présence d’une mise à jour».

Contrairement à certains de ses concurrents, Waterfox permet l’installation d’add-ons.

3 navigateurs pour se libérer de l’espionnage de Chrome et Google
Waterfox est construit à partir du code source de Mozilla Firefox. Capture d’écran

Le navigateur Waterfox est disponiblepour Windows.