JUDICIAIRE

1 mois de prison et 400 euros d’amende pour avoir insulté des policiers sur Facebook

1 mois de prison et 400 euros d’amende pour avoir insulté des policiers sur Facebook

Un manifestant condamné après avoir insulté des policiers sur Facebook. AFP

La liberté d’expression a ses limites et un Sérésien vient de l’apprendre à ses dépens.

Un Sérésien âgé de 35 ans a été condamné lundi par le tribunal correctionnel de Liège à une peine d’un mois de prison ferme et à une amende de 400 euros après avoir publié sur Facebook des messages insultants envers des policiers lors d’un mouvement des «gilets jaunes».

Une confrontation avait eu lieu le 27 novembre 2018 à Sclessin à proximité d’un dépôt pétrolier bloqué lors du mouvement de protestation des «gilets jaunes». Lors d’une intervention visant à fluidifier la circulation, des policiers avaient tenté d’empêcher la prise d’images par les manifestants. Un policier, affirmant qu’il ne voulait pas être filmé, avait frappé le GSM d’un manifestant et avait projeté l’appareil au sol.

Le prévenu avait ensuite publié les images sur Facebook les accompagnant de commentaires insultants. Il avait notamment écrit que les policiers étaient «des pédés en civil qui se cachaient derrière leur Playmobil» ou encore «tiens, voilà ta gueule» en montrant le policier en intervention.

Le prévenu avait été identifié comme le «gilet jaune» le plus virulent sur le lieu de la manifestation. Il n’était pas poursuivi devant le tribunal pour la diffusion des images mais pour les commentaires outrageants rédigés sous la publication de ces images sur le réseau social.

Le tribunal l’a condamné en état de récidive légale à une peine d’un mois de prison ferme et à une amende de 400 euros.


Nos dernières videos