JOGGING

Un millier de participants au Bois des Rêves

Un millier de participants au Bois des Rêves

Il fallait être bien équipé pour prendre le départ de la corrida. ÉdA

La corrida de la Chandeleur organisée par JTP Blancs Gilets a accueilli un joli plateau pour sa seconde édition. Des participants satisfaits.

Ce samedi, le domaine provincial du Bois des Rêves a fait le plein de joggeurs à l’occasion de la seconde édition de la corrida de la Chandeleur.

Le concept? Trois épreuves: les kids, qui pouvaient, pour certains, réaliser leur première course d’une future longue carrière. Ces petites têtes blondes, sourire aux lèvres, garderont en mémoire longtemps ce moment de gloire où un public de sportifs a pu applaudir une prestation où chacun a donné le meilleur de soi-même, parfois accompagné de papa ou maman… Et comme pour l’école des fans, tout le monde a eu le droit de gagner le sachet de bonbons, la gourde et la médaille. Qu’ils étaient (légitimement) fiers.

La seconde course du jour était réservée au canicross. Chiens et maîtres étaient eux aussi ravis d’être de la partie. «Une course de canicross juste avant la saison, dans un cadre magnifique, avec un circuit nature dans un cadre tel que le Bois des Rêves, c’était génial.»

Plus de 70 participants ont pris part à l’épreuve et, à l’arrivée, un avis unanime: «on reviendra.»

C’est à 19 heures que l’épreuve reine a eu lieu: la corrida de la Chandeleur. Un peloton imposant s’est élancé pour une, deux ou trois boucles illuminées de spots, de guirlandes et de flambeaux. Un moment enchanteur pour plus d’un millier de participants. Pour encadrer tout ce monde, une bonne soixantaine de bénévoles ont assuré, efficacement. Sur une bonne heure de temps, aucune file aux inscriptions pour enregistrer tout ce monde.

Comme son nom l’indique, la corrida de la Chandeleur, c’est aussi la crêpe, offerte à tous les participants. Mais cette corrida, autant l’événement se voulait convivial, était aussi sportif. À ce petit jeu, de belles pointures se sont distinguées.

Lahcen El Matougui, Fabrice Van Espen et Romain Paul l’ont emporté. Chez les dames, Fatima Mehssatou, Zoé Leurs et Sophie Van Doorslaer se sont elles aussi imposées sur l’une des trois distances proposées.

Au final, c’était la satisfaction sur tous les visages et un message unique: rendez-vous en 2021. Du côté des organisateurs, c’est la satisfaction aussi: «Attirer autant de monde fait plaisir. Organiser, c’est beaucoup de travail. JTP Blancs Gilets est souvent sur la brève, mais là, on est heureux de récolter le fruit d’un très long travail.»


Nos dernières videos