BELGIQUE

PHOTOS | Manif nationale à Bruxelles: 10.000 manifestants, les réseaux TEC et STIB perturbés, la collecte des déchets aussi

10.000 manifestants ont répondu à l’appel de la FGTB, à Bruxelles. Le thème de la manifestation: «pour une sécurité sociale renforcée». On fait le point ici sur la mobilisation et l’impact de la manif sur les transports en commun notamment.

 

 

La FGTB a appelé à la manifestation nationale ce mardi pour «une sécurité sociale renforcée et justement financée». Le syndicat attendait au moins quelque 10.000 participants dans les rues de la capitale et c’est le chiffre qui a été communiqué par la police (voir ci-dessous).

PHOTOS | Manif nationale à Bruxelles: 10.000 manifestants, les réseaux TEC et STIB perturbés, la collecte des déchets aussi
Le syndicat attend au moins quelque 10.000 participants dans les rues de la capitale. Photo News
En raison de cette manif, organisée à Bruxelles, quelques perturbations sont possibles sur les réseaux TEC et STIB.

Du côté des bus wallons, l’entité de Charleroi est notamment touchée. Le TEC annonce que certains parcours sont «partiellement assurés». Le réseau risque d’être aussi fortement perturbé dans les régions de Mons et du Centre.

Il est donc conseillé aux voyageurs de consulter le site www.infotec.be pour connaître la liste des trajets assurés.

Le TEC Liège-Verviers indique également que les dépôts de Jemeppe et de la Hesbaye sont impactés. Et de légères perturbations sont annoncées dans les provinces de Namur et Luxembourg.

+ VIDÉO | Pourquoi une manifestation ce mardi: «On s’attend à un déficit de la sécu de 6 milliards à l’horizon 2024»

À Bruxelles, les lignes de métro 1, 5 et 6 sont exploitées, toutes les stations sont donc desservies, précise la STIB. Les trams circulent sur les lignes principales mais à fréquence réduite. Quant aux bus, un tiers d’entre eux seulement sillonnent la ville. Les navetteurs peuvent s’informer plus précisément sur les pages web, Twitter et Facebook de la société bruxelloise de transport public.

La société de transports régionale flamande De Lijn signale, par ailleurs, qu’il n’y a pratiquement aucune perturbation sur son réseau de bus et de trams.

Enfin, la SNCB précise que les trains roulent normalement.

10.000 manifestants

PHOTOS | Manif nationale à Bruxelles: 10.000 manifestants, les réseaux TEC et STIB perturbés, la collecte des déchets aussi
Le syndicat socialiste appelle à une réflexion sur le financement à long terme de la Sécu. Photo News

Quelque 10.000 militants FGTB, selon les chiffres communiqués par la police, ont manifesté ce mardi matin dans les rues du centre de Bruxelles en faveur d’une sécurité sociale plus forte. Les premiers militants ont rejoint l’esplanade de l’Europe près de la gare du Midi, vers 11h45. Les responsables du syndicat devaient s’exprimer vers 13h.

Le déficit de la Sécu devrait atteindre 6,4 milliards d’euros à l’horizon 2024 à politique inchangée.

«Cela signifie que sans décisions politiques et sociales, nos pensions, nos remboursements de soins de santé, nos allocations sociales risquent d’être rabotés», souligne la FGTB.

Le cortège réunissait de nombreuses sections de la FGTB qui avait appelé à une mobilisation nationale. Des métallos anversois côtoyaient ainsi des affiliés à la branche Administration et institutions publiques de la Wallonie picarde. L’enseignement, le transport, la logistique, les aides à domicile... étaient également représentés. La mutualité socialiste et quelques collectifs, comme le «Gang des Vieux en colère» et le Réseau de lutte contre la pauvreté, ont aussi battu le pavé.

Les manifestants sont partis du boulevard Albert II près de la gare du Nord pour emprunter un tronçon de la petite ceinture. La foule a bifurqué à hauteur du boulevard Pachéco, pour passer notamment devant les sièges de la Banque nationale, du Parti socialiste, du Setca et du PTB.

Au milieu des manifestants, un timide drapeau belge tenu par un militant ABVV (FGTB) anversois. «On ne peut parler de sécurité sociale sans évoquer la solidarité. Dans ce même ordre d’idées, j’estime que le maintien de la Belgique se justifie», confie ce militant.

 

Des vitamines sur le cortège

 

Le cortège poursuit son chemin vers la gare du Midi et la délégation Horeca et Alimentation (Horval) gâte ses collègues en distribuant des pommes. Un apport vitaminé bienvenu car approche, avec la fin du parcours, le temps des discours.

C’est sur l’esplanade de l’Europe que les responsables de la FGTB, la secrétaire générale Miranda Ulens et le président Robert Vertenueil, se sont adressé à leur base.

«Le rôle de l’État n’est pas de précariser la sécurité sociale mais de la soutenir», a affirmé M. Vertenueil. Tous les revenus doivent y contribuer, selon lui. Il réclame une justice sociale et fiscale à l’égard de certaines sociétés qui jouissent de nombreuses largesses. Paul Callewaert, secrétaire général flamand des mutualités socialistes, enchaîne. «La sécurité sociale est totalement creusée par un tax-shift qui a permis de faire revenir de 3 à 4 milliards d’euros à quelques entreprises.»

«On nous dit que le refinancement de la sécurité sociale est impayable. Mais c’est un choix politique», poursuit son vis-à-vis francophone Jean-Pascal Labille.

«La FGTB ne fera pas des jeunes une génération sacrifiée. Nous négocierons quand cela sera possible, mais nous agirons quand cela sera nécessaire», a averti Robert Verteneuil.

Les militants semblaient toutefois connaître le refrain puisque les interventions des leaders syndicaux peinaient à retenir les centaines d’affiliés encore présents. Nombreux sont ceux qui avaient déjà rejoint la gare du Midi ou trouvé un endroit où se restaurer.

La CGSLB et la CSC ne prenaient pas part à cette manifestation. Le syndicat libéral précisait lundi qu’il souhaitait intervenir «autrement» dans le débat sur l’avenir de la sécurité sociale.

+ Manif : 800 personnes au départ de Verviers, Eupen et Welkenraedt

Perturbations des collectes des sacs-poubelle blancs et bleus à Bruxelles

Les collectes des sacs-poubelle blancs et bleus sont partiellement perturbées ce mardi en Région bruxelloise en raison de la manifestation nationale, indique Bruxelles-Propreté dans un communiqué. Les habitants des communes concernées par les perturbations sont invités, dans la mesure du possible, à rentrer leurs poubelles jusqu’à la prochaine collecte, à savoir le vendredi 31 janvier pour les sacs blancs et le mardi 4 février pour les bleus.

Les communes de Haren, Jette et Ganshoren sont particulièrement touchées, avec seulement 10 à 60 % des collectes assurées selon les zones.

 

Action symbolique sur cinq ponts de Liège

Alors que la CSC ne participe pas à la manifestation de la FGTB à Bruxelles pour «une sécurité sociale renforcée et justement financée», la CSC Services publics Liège-Verviers a choisi de mener une action symbolique afin de manifester son «soutien indéfectible» à la Sécu.

Le syndicat chrétien a accroché des calicots sur cinq ponts de Liège. «Nous souhaitions nous manifester pour les 75 ans de la sécurité sociale mais différemment, positivement, sans perturbations, de façon très visible. C’est pourquoi, nous avons opté pour une campagne d’affichage éclair, à des heures de pointe et des accès fréquentés afin de toucher un maximum de personnes», explique Gaston Merkelbach, secrétaire régional CSC Services publics.

L’on peut notamment lire sur ces banderoles: «La sécurité sociale, un investissement dans l’humain», «La sécurité sociale, une protection de la maternité à la pension» ou encore «La sécurité sociale, 75 ans de solidarité».

Les calicots ont été accrochés ce mardi matin dès 6h et le resteront jusqu’à 10h.

 

PHOTOS | Manif nationale à Bruxelles: 10.000 manifestants, les réseaux TEC et STIB perturbés, la collecte des déchets aussi
Les calicots ont été accrochés ce mardi matin dès 6h. -