Manifestation nationale: quels impacts sur le TEC et la SNCB?

Manifestation nationale: quels impacts sur le TEC et la SNCB?

Le réseau TEC sera perturbé ce mardi 28 janvier. ÉdA

En raison de la manifestation nationale organisée à Bruxelles ce mardi 28 janvier, le réseau TEC sera partiellement perturbé.

Dans les régions du Brabant Wallon, de Namur-Luxembourg et dans les régions germanophone et verviétoise, la majorité des lignes circulera normalement.

Par contre d’importantes perturbations sont à prévoir principalement dans les régions de Mons et du Centre pour le Hainaut, ainsi que dans les régions liégeoises de Jemeppe/Seraing et en Hesbaye.

Le réseau de Liège (centre et agglomération) et de Charleroi sera également perturbé.

Les 900 circuits de transport scolaire vers l’enseignement ordinaire et spécialisé seront par contre tous assurés.

Consultez le site www.infotec.be pour voir la liste des lignes et des parcours qui seront assurés.

+ Lire aussi| Perturbations attendues mardi sur le réseau de la STIB

Du côté de la SNCB, bonne nouvelle, il n’y aura aucun impact sur le rail.

Le syndicat libéral et la CSC ne participeront pas à la manifestation nationale de la FGTB

Le syndicat libéral a annoncé lundi qu’il ne prendrait pas part à la manifestation nationale pour une sécurité sociale «justement financée», prévue ce mardi par la FGTB, disant vouloir intervenir «autrement» dans le débat sur l’avenir de la sécurité.

La CGSLB explique avoir entamé «un processus d’information et de réflexion en rencontrant» les dirigeants des principaux partis politiques pressentis pour la formation d’un gouvernement pour leur expliquer sa vision de la sécurité sociale et «leur rappeler que plusieurs décisions gouvernementales la mettent en danger (réductions de cotisations sociales linéaires, flexi-jobs, avantages extra-légaux exemptés de cotisations et d’impôts, suppression de la dotation d’équilibre...).»

D’ici juin, le syndicat bleu organisera des «plateformes zonales» pour informer et recueillir l’avis de ses militants. Une synthèse en sera ensuite faite et la CGSLB fera des propositions pour le refinancement de la sécurité sociale.

«Faire descendre des militants dans la rue maintenant nous semble prématuré, d’autant plus que le gouvernement en affaires courantes ne peut prendre aucune décision et que le prochain exécutif fédéral de plein exercice tarde à se constituer», conclut le syndicat libéral.

Contacté par Belga, la CSC a indiqué qu’elle ne participerait pas non plus à l’action de la FGTB.

Le syndicat socialiste organisera une manifestation nationale ce mardi 28 janvier «pour une sécurité sociale renforcée et justement financée». Le syndicat prévoit un rassemblement en matinée à la gare du Nord à Bruxelles avant le départ du cortège.