Aurore Belleflamme et Dorothée Burm ont créé ensemble les deux associations sœurs «Au Langage du corps » et «Les Chouettes» dont la base se trouve au local «Les Chouettes».

Les créatrices précisent: «nous proposons de la psychomotricité relationnelle, c’est-à-dire que nous travaillons avec la personne dans sa globalité: le psychisme et la motricité.»En psychomotricité relationnelle, la salle devient un espace d’exploration et d’expression. Dans un environnement cadré, le jeune enfant part à la découverte de son corps, de ses émotions, de ses pensées à travers le jeu éventuellement partagé avec d’autres. Il construit sa sécurité de base. À son rythme, il s’engage dans le mouvement, se découvre compétent, prend confiance en lui et en l’autre. Il va donc être amené à être en relation avec lui-même, l’espace, le temps, les objets et enfin les autres (adultes et enfants) d’où le terme psychomotricité « relationnelle ».

Dans la salle aménagée avec des espaces spécifiques, les psychomotriciennes sont présentes pour accompagner l’enfant dans ses découvertes, ses expérimentations, pour le guider à entrer en relation ajustée avec son environnement. «Certaines séances sont ouvertes à tous, ce sont les séances en éducation-prévention. D’autres séances, dites de soin sont destinées aux enfants présentant des retards ou des difficultés psychomotrices». Des séances de psychomotricité relationnelle les samedis matin, des séances de soin durant la semaine, une «journée découverte » le dimanche 9 février 2020 (ateliers parents-bébé, psychomotricité relationnelle, massages familles 5 à 99 ans, relaxation ados-adultes, «café débat », etc.). Par ailleurs, des stages sont prévus pour les 2-4 ans les 8 au 9 avril, 30 au 31 juillet, 6-7 et 20 au 21 août.

Contacts: 0476 95 60 96 aurore.dorothee@hotmail.com