Depuis novembre dernier, avec la ceinture de champion du monde WBF décrochée par le belgo-albanais Meriton Karaxha, le club Elite Enghien compte désormais un champion du monde de plus dans ses rangs.

Installé à la Chaussée d’Asse, le club de boxe anglaise n’en est pas à son premier gros titre. Plusieurs champions ont en effet été formés sur le ring du fondateur, Nicolas Vinet. De ses débuts, il y a 10 ans, dans un garage à Silly à son essor à Petit-Enghien, ce club, à la réputation familiale, se veut ouvert à tous les boxeurs, amateurs comme professionnels. Aujourd’hui, 264 membres, âgés de 6 à 67 ans, se défoulent sur le ring enghiennois. Parmi les différents cours collectifs prodigués chaque semaine, une séance est réservée aux femmes les lundi et mercredi soir, celles des mardi et jeudi soir étant réservées à la gent masculine. Côté coaching, Nicolas entraîne les professionnels tandis que deux autres coaches, diplômés et chevronnés, se chargent des amateurs. Un soigneur est aussi présent à chaque entraînement en cas de blessures. Autre atout? «On mélange tout le monde. Les enfants viennent aux cours adultes. Les plus forts entraînent les plus faibles. Cela permet de tirer le niveau vers le haut. En mélangeant enfants et adultes, les boxeurs s’auto-disciplinent car ce sport n’est pas un jeu, confie Nicolas, à la fois boxeur, manager et entraîneur, formé en Angleterre, au Luxembourg et aux États-Unis. La boxe permet de s’extérioriser, d’oublier ses frustrations. C’est un médicament! […] Par contre, je n’enseigne pas la violence. Une bagarre = un C4!», ajoute-t-il. Tous les 3 mois, le club organise un gala. Si vous désirez vous initier à la boxe anglaise, sachez que la cotisation est fixée à 250€ l’année et 30€ d’assurance. Le club prête, au début, le matériel, à savoir gants et casque.

Page Facebook «Élite Enghien» 0496 106 196