FOOTBALL

Rensenbrink, c'était l'amour du foot avant tout

Rensenbrink, c'était l'amour du foot avant tout

Rensenbrink brandissant le trophée de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe après une victoire 4-0 face à l'Austria Vienne Belga

Le décès de Rensenbrink, c'est également la disparition du meilleur joueur étranger ayant évolué au sein de notre championnat de Belgique.

Le football est source d'émotion, de joie, d'euphorie, il regroupe et attire les personnes autour d'une seule et même passion. De génération en génération, on aime écouter les histoires de nos parents ou grands parents nous racontant la glorieuse époque de l'Union, du RWDM et des grands joueurs passés par le RSC Anderlecht.

Un écrivain raconte ses histoires à l'aide de son imagination et de sa plume, Robbie, lui, a écrit son histoire dans notre championnat de Belgique à l'aide de ses pieds dorés, un talent inné et une humilité appréciée de tous. 

Au mirco de VTM, Jan Mulder, ex équipier de Rensenbrink au RSCA, a d'ailleurs rendu hommage à toute la classe qu'incarnait Rensenbrink: " À l'époque, sa spécialité c'était les longs dribbles interminables et il avait un incroyable pied gauche. Il savait amener les buts. Les supporters d'Anderlecht vivaient pour les grandes soirées de Gala dirigées par Rensenbrink au Parc Astrid. C'était vraiment le joueur pour lequel les gens se déplacaient au stade". 

Un joueur discret qui faisait parler son talent sur le terrain

Au cours d'un reportage réalisé en 1977, Raymond Goethals ( son entraîneur au RSCA) parle de l'attaquant hollandais comme étant de quelqu'un de discret mais très important au sein de l'effectif. " C'est un garçon très calme, il sait qu'il est la vedette de l'équipe mais il ne se fait pas remarquer. Que ce soit à l'extérieur ou dans le vestiaire, il dit très peu de choses."  Malgré des différences de tempéraments entre le joueur et son coach, Goethals évoquait une certaine complémentarité entre eux : " Nous sommes très complémentaires pour la bonne raison qu'il ne dit jamais rien, il blague souvent mais il est très facile à manier".

Il aime le football

Goethals avait même tenu à ajouter que Robbie avait un réelle passion pour son sport : " Il aime le football et il aime les entraînements. D'ailleurs, du moment qu'on donne un ballon à Rensenbrink, on est tranquille. Il aime moins le travail physique, mais du moment qu'il y a des jeux, il revit. Il ne se plaint jamais et il est d'ailleurs très rarement blessé tellement il est agile et évite les coups."

Un joueur emblématique qui manquera au football mais dont les performances resteront à jamais gravées dans les mémoires collectives.

Le RSC Anderlecht lui a d'ailleurs rendu hommage en publiant une vidéo sur ses réseaux sociaux en début d'après-midi.