BRAINE-L’ALLEUD

Une scène animalière étonnante partagée 2 000 fois sur Facebook

Une scène animalière étonnante partagée 2 000 fois sur Facebook

(Photo d’illustration) -

Propriétaire d’une dizaine de chevaux et de deux ânes, Géraldine Mellaerts a immortalisé une scène assez cocasse dans son pré, à Ophain (Braine-l’Alleud). En quelques jours, la vidéo a été partagée par plus de 2 000 internautes.

Habitante de Chastre, Géraldine Mellaerts est une amoureuse des équidés. Dans la prairie qu’elle occupe, à Ophain, elle compte dix chevaux et deux ânes. Depuis cinq ans, elle a fait de sa passion son métier en fondant «Le ranch de Gégé», un centre où elle propose de l’équi-coaching et des séances de médiations pour adultes et enfants à l'aide des chevaux.

Vendred dernier, elle était dans son pré pour montrer une vidéo à ses animaux. «Oui, je fais souvent ça… je leur partage des vidéos amusantes ou je leur fais écouter de la musique. Certains apprécient beaucoup, explique-t-elle. Mais ici, je ne sais pas ce qu’il s’est passé. Sur la vidéo que j’avais reçue d’un ami le matin, on entendait un âne crier, ce que l’un des deux miens n’a pas supporté. Il s’est alors mis à braire avant de prendre en grippe l’autre âne en essayant de le mordre au cou.»

Des images qui ont fait le tour du monde

Alors qu’elle laisse tourner son téléphone pour filmer la scène, on aperçoit le troupeau de chevaux venir à la rescousse de l’âne attaqué. «C’était vraiment impressionnant de voir comment le troupeau vient remettre de l’ordre pour empêcher la bagarre. Certains chevaux se sont notamment mis au travers de la route de Sushi pour permettre à Tao de s’échapper, c’était incroyable», poursuit-elle.

Tellement incroyable que la scène a été partagée des milliers de fois sur Facebook. «Au début, j’ai vu que ma vidéo avait été vue une centaine de fois, je me suis dit que c’était déjà beaucoup. Et puis, ça s’est enchaîné très vite pour atteindre des milliers de vues et de partages. Là, elle a fait le tour du monde! Elle a été vue à Madagascar, aux États-Unis, en Suisse, en Espagne… c’est dingue!»

Son post a jusqu'ici été vu plus de 175 000 fois et partagé à 2 100 reprises. «Je pense que les gens s’identifient très fort au phénomène de bienveillance qui se joue ici. Ils sont touchés de voir que le plus faible est défendu par les autres.»