Un outil interactif pour savoir si la prise de médicaments est utile en cas de choléstérol

(Belga) Le Centre fédéral d'Expertise des Soins de santé (KCE) a développé un outil interactif permettant de visualiser les bénéfices et les risques de la prise de médicaments pour les personnes devant diminuer leur choléstérol. L'organisme souligne en effet que si le bénéfice de ces médicaments est clair chez les personnes qui ont déjà eu des problèmes cardiovasculaires (infarctus, AVC), il est moins évident chez celles qui n'en ont jamais eu et les effets secondaires peuvent être importants.

Un quart des Belges de plus de 40 ans prennent un médicament de la classe des statines pour faire baisser leur taux de cholestérol. Il est toutefois nécessaire de bien peser le pour et le contre, au cas par cas, avant de les prescrire. En Belgique, la grande majorité des personnes qui prennent des statines - 88% selon une estimation - n'ont jamais fait d'accident cardiovasculaire. Chez ces personnes, les bénéfices potentiels de ces médicaments sont moins nets et varient en fonction du risque individuel. Ils doivent donc être mis en balance avec leurs effets secondaires, selon le KCE. Le site internet (www.statines.kce.be) créé par le KCE est destiné aux médecins généralistes, afin de les aider à discuter avec leurs patients du choix d'en prendre ou pas. "Il s'agit d'un outil qui calcule le niveau de risque cardiovasculaire du patient en fonction de ses paramètres personnels (âge, tabagisme, tension artérielle, taux de cholestérol) et qui visualise ensuite les bénéfices potentiels des statines dans son cas particulier en les comparant à la situation sans statines. Patient et médecin peuvent alors soupeser ensemble le pour et le contre de la prescription, et arriver ainsi à une prise de décision partagée et éclairée", explique le KCE. Le patient peut également accéder en tout temps à son dossier personnalisé, qui reprend les principales informations utiles. Ce document peut aussi être enregistré dans le dossier médical du patient. Ceci en attendant, comme l'espère le KCE, que l'outil soit intégré dans les logiciels de gestion du dossier médical. (Belga)