article abonné offert

Dottignies/Arquennes

Le soutien-gorge qui n’irrite pas prêt à conquérir les poitrines

Le soutien-gorge qui n’irrite pas prêt à conquérir les poitrines

Mathilde, mannequin, a adopté le soutien-gorge amélioré par Anne Lelong. Ugo PETROPOULOS

Porter un soutien-gorge peut être source de gêne à cause de l’armature métallique. Depuis huit ans, Anne Lelong travaille à une alternative pour le rendre indolore.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 29 des 705 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos