MONDE

Espagne: la tempête Gloria fait au moins six morts

Espagne: la tempête Gloria fait au moins six morts

AFP

La tempête Gloria et ses pluies diluviennes ont fait au moins six morts en Espagne, selon un dernier bilan mercredi tandis que quatre personnes étaient toujours portées disparues.

Les deux dernières victimes ont été recensées dans la région d’Andalousie (sud). Selon la police, un agriculteur de 77 ans est mort mercredi, écrasé par l’effondrement d’une serre en raison de la grêle. Le gouvernement régional a par ailleurs annoncé le décès d’une deuxième personne qui serait selon les médias, un sans-abri mort lundi d’hypothermie.

Selon une porte-parole de la Garde civile à Alicante (sud-est), «un corps a été découvert» dans une zone inondée de cette province. Un homme de 67 ans, dont la voiture a été entraînée par les eaux, est recherché depuis lundi dans cette zone mais la porte-parole a indiqué ne pas pouvoir «encore confirmer l’identité de la personne».

Une femme, prise au piège dans les décombres d’un vieil immeuble dans la même région, est par ailleurs décédée mercredi dans la même province. Les pompiers cherchent encore à déterminer les causes de cet effondrement mais il «peut être lié à la pluie», a déclaré une porte-parole de la police nationale.

L’est de l’Espagne est frappé depuis dimanche par la tempête «Gloria» qui provoque d’intenses pluies et chutes de neige, des rafales de vent d’environ 100 km/h et des vagues de plus de dix mètres sur les côtes. «Gloria» avait déjà entraîné la mort de trois personnes en Espagne dimanche et lundi: deux à cause d’une hypothermie et une autre tuée par la chute de tuiles à cause de la neige.

Un bilan qui pourrait augmenter

Le bilan pourrait augmenter car quatre personnes étaient toujours recherchées mercredi, selon les autorités locales. Trois de ces quatre personnes ont disparu mardi alors que des vagues de plus de 13,68 mètres étaient enregistrées en Catalogne, et 14,77 dans les îles Baléares à l’est, un record dans cet archipel selon l’agence portuaire espagnole.

Il s’agit d’une personne ayant tenté d’amarrer un bateau dans le port de Palamos (Catalogne), d’un Britannique de 25 ans dont la piste a été perdue dans une crique du nord de l’île d’Ibiza, dans les Baléares, et d’un autre homme de 41 ans parti se promener dans la même zone. Un Espagnol de 27 ans est par ailleurs recherché depuis lundi. Il faisait du canyoning sur l’île de Majorque dans les Baléares.

La tempête a commencé à se calmer mercredi d’après l’agence météorologique de l’État espagnol, qui maintient en alerte orange et jaune une partie de la Catalogne et des Baléares.

Nos dernières videos