MONS

Mons: les rhétos de l’Institut du Sacré-Coeur en grève

Mons: les rhétos de l’Institut du Sacré-Coeur en grève

ISC Mons

Les élèves dénoncent l’absence de salle de travail et une attitude peu encline au dialogue de la part de la direction.

Une centaine d’élèves bâillonnés avec du ruban adhésif et qui défilent en silence à travers la place du Parc: c’est l’étrange scène à laquelle des passants ont pu assister ce matin au cœur de Mons.

Il s’agissait d’une action de grève menée par 120 élèves de sixième secondaire de l’Institut du Sacré-Coeur. Ceux-ci ont voulu exprimer un mal-être et faire entendre leurs revendications à la direction.

Les revendications sont diverses. Selon Sudpresse, les rhétos se plaignent de ne pas avoir de local d’étude convenable. Actuellement, ceux-ci étudient sous le préau!

«On travaille avec les pigeons et les élèves du premier degré sont en récréation pendant que l’on travaille. Je pense que ce ne sont pas des bonnes conditions», a témoigné un élève au micro de RTL Info.

Les élèves s’inquiètent aussi du voyage de rhétos, qu’ils craignent de voir annulé tant les conditions d’organisation leur paraissent strictes.

Autre récrimination: les élèves déplorent une mauvaise communication de la part de la direction.

Et celle-ci ne risque pas de s’améliorer. La direction n’a pas réagi en donnant sa version des faits ou en tentant de nouer un dialogue, mais a préféré envoyer un huissier de justice recueillir l’identité des grévistes… D’une finesse digne d’une multinationale briseuse de grève.

De leur côté, les professeurs ont manifesté leur solidarité en observant un arrêt de travail en fin de matinée.