MONDE

Un mystérieux virus chinois inquiète

Un mystérieux virus chinois inquiète

Le virus a touché les grandes villes chinoises mais aussi des villes étrangères. AFP

Un virus chinois causant des maladies respiratoires pouvant être mortelles continue de s’étendre et voit son nombre de victimes grossir de jour en jour.

C’est dans la région de Wuhan, dans le centre de la Chine, qu’un mystérieux virus est apparu en décembre. Il est en train de provoquer une épidémie de maladies respiratoires pouvant être mortelles.

Il semblerait que des humains aient été contaminés par des animaux porteurs de ce virus et vendus sur un marché.

Il s’agit d’un nouveau virus, semblable (qui ressemble) au Sras, une maladie respiratoire qui a causé le décès d’environ 800 personnes en Asie, il y a quelques années. De quoi inquiéter l’OMS (Organisation mondiale de la santé).

Au moment d’écrire ces lignes, six personnes étaient décédées, près de 300 cas étaient diagnostiqués et quatre nouveaux pays (le Japon, la Thaïlande, l’Australie et la Corée du Sud) étaient touchés par la maladie.

Après des analyses, la Chine a confirmé que ce nouveau virus était transmissible (se transmettait) entre humains.

Jusqu’où va-t-il s’étendre?

À cette période de l’année, des centaines de millions de personnes se déplacent à travers la Chine pour rendre visite à leur famille à l’occasion du Nouvel An, qui aura lieu le 25 janvier. Cela tombe assez mal. Car des personnes infectées risquent donc de faire voyager le virus de plus en plus loin.

L’épidémie risque-t-elle alors de prendre d’énormes proportions? De nombreux pays d’Asie le pensent et s’en inquiètent.

En Thaïlande, par exemple, des contrôles sont organisés dans les aéroports qui accueillent des vols partis des zones à risques.

Le but? Repérer les personnes ayant de la fièvre et les mettre en quarantaine (les isoler pour ne pas qu’ils transmettent le virus à d’autres voyageurs).

En espérant que l’épidémie soit stoppée le plus rapidement possible.

Le sondage de la semaine