FOOTBALL

Le best of foot local: Il plante un penalty à son frère, reprise zlatanesque, chassés à l’extincteur

Le best of foot local: Il plante un penalty à son frère, reprise zlatanesque, chassés à l’extincteur

Une histoire de penalty pour les frères Crits. -

Un but d’anthologie? Un résultat historique? Une anecdote insolite? Chaque lundi, L’Avenir décortique l’actualité du foot régional.

Le tour des régions du foot local promet toujours son lot de surprises. Cette semaine ne déroge pas à la règle avec pas mal d’actions qui valent le détour pour un week-end principalement dédié à la lutte pour le gain de la deuxième tranche.

1.Un gardien liégeois encaisse un penalty de son frère

Gardien de Rechain, en P1 liégeoise, Frédéric Crits s’est retrouvé dans une situation atypique ce dimanche. Alors que son équipe menait 1-0, l’UCE Liège a hérité d’un penalty juste avant la pause. Et c’est son frère Grégory qui s’est présenté face à lui pour remettre les deux équipes à égalité (1-1, score final).

En seconde période, le gardien verviétois, en état de grâce, a écœuré les attaquants de l’UCE Liège. Grégory Crits a notamment tenté sa chance par trois fois mais impossible de tromper la vigilance de son frère à nouveau.

2.Il claque une reprise «zlatanesque» avant de se faire exclure

Joueur-entraîneur de Heusy, en P2B liégeoise, Jessy Dionisio a vécu un dimanche haut en couleur. Juste avant de rentrer au vestiaire, il a égalisé d’une aile de pigeon à la manière de Zlatan Ibrahimovic.

Toutefois, l’Heusytois est vite passé du rire aux larmes puisqu’il s’est fait expulser pour un tacle illicite en toute fin de partie.

3.Walhain: un extincteur pour chasser les joueurs

Le torchon brûle au Wallonia Walhain, en D3 Amateurs. Confrontée à des problèmes d’argent, la direction du club brabançon a convoqué les joueurs pour leur signaler qu’ils ne seraient pas payés. Face aux protestations des joueurs, la direction leur a lancé qu’ils étaient tous virés et les a chassés de la buvette à l’aide... d’un extincteur.

Toutefois, l’équipe a fait abstraction de ce qui se passe en coulisses et s’est présentée au grand complet à Saint-Ghislain, où ils ont malgré tout sombré (3-0).

4.Un attaquant de Spy en D3 italienne?

Le best of foot local: Il plante un penalty à son frère, reprise zlatanesque, chassés à l’extincteur
Direction l’Italie pour Bazzarelli? EdA
Arrivé l’été dernier à Spy en provenance de La Louvière, Vincent Bazzarelli pourrait déjà quitter le club pensionnaire de D3 Amateurs. Et pas pour n’importe quel pays puisque le meneur de jeu a passé un test en Italie durant la trêve.

Courtisé par Reggina, club de Série C où Andrea Pirlo a notamment transité entre 1999 et 2000, il doit encore y retourner à la fin du mois pour des tests supplémentaires. En attendant, son équipe n’a pas fait le poids face à Aische ce week-end (0-4).

5.En mode Eden Hazard, Angiulli met l’ambiance à Virton

En plus d’avoir retrouvé son efficacité à Roulers (0-2), le groupe de Virton vit bien, à l’image de Manu Angiulli.

Le défenseur en fin de convalescence est venu déguster un hamburger sous le nez de ses coéquipiers en train de s’échauffer. Après cette boutade qui n’est pas sans rappeler le «burger-gate» d’Eden Hazard, le Liégeois a également régalé en interview en se moquant des Crocs de son équipier Lapoussin. «Il est infirmier à ses heures perdues», a-t-il lancé.

6.«Cadavres», «pseudo-stars»: des coaches sans pitié

Les réactions à chaud recueillies dès le coup de sifflet final sont parfois mémorables et les coaches de Verlaine (D2 Amateurs) et Neffe (P1 Namur) n’étaient pas en reste ce week-end.

Après la défaite de Verlaine contre Solières (2-3), Marc Segatto était remonté. «On a été victime d’un vrai hold-up. Désolé, mais on a joué contre des cadavres en face», a déclaré l’entraîneur verlainois en zone neutre.

Si l’entraîneur verlainois a dénigré l’adversaire, le coach de Neffe a, lui, préféré s’en prendre à ses propres joueurs après le partage à Pesche (1-1). «Ce dimanche, j’ai vu une bande de gamins faire mieux que mes pseudo-stars. Ils vont me le payer cette semaine. J’ai des jeunes joueurs festifs et pas toujours très sérieux la semaine et même le week-end» a lancé Maxime Laloux.

7.Des coups francs salvateurs pour Durbuy et Geer

De Durbuy à Geer, les tireurs de coups francs étaient à la fête ce week-end. Sauveur de Durbuy avec un doublé qui a permis à son équipe d’arracher un point contre Givry (2-2), Pierre-Alain Laloux a notamment décoché un somptueux coup franc à 30 mètres de la cage adverse.

De son côté, Vigil Bajo a offert la victoire à Geer (P1 liégeoise) grâce à un coup franc enroulé qui a surmonté le mur pour finir sa course dans la lucarne du gardien sérésien.

8.Il reçoit une 2e jaune mais reste deux minutes sur le terrain

Mené au score par Warnant, Mormont a renversé la tendance au mérite avant la pause. Des efforts qui n’ont servi à rien puisque le club de D3 Amateurs a coulé en seconde période.

Maxime Charneux n’a pas aidé ses coéquipiers en se faisant exclure pour une deuxième jaune à un quart d’heure du terme. Pourtant, le Mormontois a bien failli rester sur le terrain puisque l’arbitre principal avait... oublié qu’il avait déjà averti le joueur auparavant. Charneux est resté deux minutes sur la pelouse avant que le juge de touche signale l’erreur à l’arbitre.

9.Suspendu deux mois ferme pour avoir bousculé un arbitre

Exclu en décembre dernier face à La Calamine B, José Masset a écopé de deux mois de suspension, plus un mois avec sursis.

Une très lourde sanction pour le buteur de Trois-Frontières (P2C liégeoise), due à une altercation avec l’arbitre. «Il a heurté l’arbitre car il a été poussé lors de l’échauffourée. En aucun cas il ne l’a touché volontairement», a tenté de le défendre son coach Burdziak.

10.13-3 et 11-1: les cartons du week-end

En P4D namuroise, Assesse B n’a pas fait dans la dentelle contre Evelette-Jallet B (13-3). Déjà largement en tête avant la pause, les visités ont achevé leur adversaire en seconde période avec huit nouveaux buts, dont un quadruplé de Simon. Au total, ce sont donc 16 buts qui ont été inscrits pour une moyenne d’un but toutes les cinq minutes.

En P4E liégeoise, Olne B a passé un sale moment en déplacement à Blegny B. En l’absence de leur gardien, les Olnois se sont retrouvés avec un joueur de champ entre les cages. Et celui-ci n’a pas fait de miracles puisque son équipe s’est inclinée 11-1.