HUY

EN IMAGES| Le château de la Motte en Gée est à nouveau à vendre

Le château de la Motte en Gée, à Tihange, est à vendre.Le prix espéré? 450 000€. Le lieu est cependant en mauvais état.

Le château rouge… Ses briques ont donné son nom au château de la Motte en Gée, à Tihange aujourd’hui à nouveau mis en vente pour un destin qu’on espère enfin meilleur.

Cette bâtisse faite de briques rouges s’élève dans un large parc de six hectares, encadré de verdure. Du château original, il ne reste plus grand-chose… D’autant plus que ces dernières décennies, il est passé de mains en mains, de famille en famille, avant d’être racheté par la Fédération des Mutualités libérales qui en a fait un lieu de vacances pour les enfants. Dans les années 90, il devenait un hôtel-restaurant. Le château a ensuite été racheté, abandonné, squatté, puis vandalisé.

Aujourd’hui? Les murs extérieurs lui donnent l’apparence d’un large bâtiment encore en état mais lorsqu’on franchit son seuil, on ne peut que constater les dégâts du temps, des vandales aussi.

En 2009, le château de la Motte en Gée passait aux mains d’un Anversois, au bout de la troisième session d’une vente publique qui l’a vu partir pour 480 000€. L’acheteur anversois annonçait vouloir en faire un centre pour handicapés. Sauf que le projet n’a jamais abouti.

Une vente publique en avril

En mai 2018, alors que le site était loué à un club d’airsofteurs, le nouveau propriétaire luxembourgeois qui l’avait racheté cash en 2012 expliquait vouloir faire du château de la Motte en Gée un «bar à champagne», doté de 20 chambres avec, dans les anciennes dépendances, des appartements… pour les filles. «Je vais aussi créer un espace jeux, type Circus, ainsi qu’une piste d’hélicoptère afin d’attirer de riches clients», expliquait celui qui évoquait aussi la création d’un complexe horeca avec bar à tapas et même… discothèque.

Rien de tout cela, près de deux ans plus tard… Et le site s’est un peu plus détérioré. Il est donc aujourd’hui mis en vente. Le propriétaire en espère 450 000€ mais l’annonce fait déjà état d’une prochaine vente publique, en mars ou début avril sur la plateforme de vente on line Biddit. Le château compte, sur trois niveaux, 24 pièces, cinq salles de bains, quatre salles d’eau, cinq wc, mais aussi des dépendances, une chapelle et des terrains sur plus de six hectares. L’annonce est claire: il y a de gros travaux à prévoir. Et ce n’est pas rien, au vu des photos qui l’accompagnent… On ne peut qu’espérer enfin un avenir plus florissant pour ce château et son parc.

Vente en trois actes

La vente publique s’est faite en trois fois. Le premier acte se clôturant par une enchère de 10.000€ alors que la propriété (château, dépendances, chapelle et parc) était évaluée entre 800.000 et un million. Une offre de 300.000€ avait été rentrée. Puis une, la bonne, de 480.000€.

 

Déjà des candidats acheteurs

L’ASBL Historia, présidée par le Hutois Virgil Declercq, défend le château et sa chapelle depuis quelque temps déjà. Et la vente de la propriété tihangeoise l’étonne d’autant plus «que le propriétaire a eu des propositions de rachat» par le passé.

L’état actuel du château? Désastreux. Il a été désossé ou presque. Selon le jeune passionné d’histoire et de patrimoine, le futur propriétaire n’aura plus qu’à conserver les murs extérieurs («l’expert qui était venu après l’incendie de 2018 avait dit que les murs du château ne bougeront jamais») et raser tout l’intérieur avant de reconstruire. Il l’affirme: des travaux ont été faits, des murs intérieurs démolis sans autorisation, des boiseries démontées, des décors en fer forgé enlevés. «Je connais chaque latte du parquet, explique Virgil Declercq. Il n’y a rien à garder à l’intérieur. Plus rien ne tient.»

Depuis l’annonce de la vente, plusieurs personnes auraient déjà marqué un intérêt pour le rachat du château pour en faire une demeure familiale. La vente, si elle devient publique, pourrait se faire par lots. L’ASBL Historia compte tout faire pour acheter la chapelle qui, en soi, est un joyau du patrimoine. Et son classement que défend avec force l’ASBL? «Le dossier de classement est en cours. La peinture de l’intérieur est gothique, sous le décor baroque. Ça en fait un patrimoine exceptionnel, un des seuls vestiges gothiques de l’abbaye de Neufmoustier.»