BELGIQUE

CARTE | e5 mode quitte la Wallonie, l’emploi de 41 travailleurs menacé

CARTE | e5 mode quitte la Wallonie, l’emploi de 41 travailleurs menacé

Les magasins de Boncelles et Verviers devraient être les premiers à clôturer leurs activités. Google

La chaîne (belge) de vêtements, e5 mode, se retire entièrement, à terme, du marché wallon. Actuellement, e5 mode possède 12 magasins en Wallonie et 41 collaborateurs, dont l’emploi est donc menacé.

e5 mode, qui possède 12 magasins en Wallonie, va tous les fermer à terme, indique la chaîne belge de vêtements dans un communiqué.

Concrètement, l’opération débuterait en avril 2020 jusqu’en 2021, en fonction des contrats de bail des magasins.

Dans un communiqué, Frédéric Helderweirt, le CEO d’e5 mode, explique cette décision. «Je viens juste d’acquérir e5 mode. La stratégie que j’envisage pour l’entreprise se concentre plus sur la vente en ligne, ainsi que sur d’autres investissements comme, par exemple, dans les nouvelles technologies du retail. Ceci sera réalisé en parallèle avec d’autres investissements dans les magasins actuels, comme la rénovation que nous effectuons en ce moment dans nos magasins e5 mode à Bree et Maldegem. Les conditions sont naturellement que ces magasins soient rentables et ne nécessitent pas continuellement de financement. Il s’agit d’une stratégie de business saine.»

Notre offre est conçue pour répondre aux besoins du public flamand et ne convient pas suffisamment au public wallon

Et le CEO de poursuivre: «Je constate que notre offre est conçue pour répondre aux besoins du public flamand et ne convient pas suffisamment au public wallon. Sur le marché wallon, la gamme d’e5 mode n’est pas considérée comme du prêt-à-porter quotidien. Cette perception est tout à fait différente en Flandre.

En outre, en prenant en compte les 12 magasins, on ne parvient pas à un niveau suffisant d’économies d’échelle pour soutenir toute l’infrastructure et le marketing dont une chaîne de vêtements a besoin. Ce sont les raisons principales pour lesquelles nos magasins wallons ne sont pas rentables. Maintenir cette situation n’a pas de sens. Nous avons donc l’intention de nous concentrer sur les magasins flamands et de ne pas renouveler les contrats de location des magasins wallons. À terme, nous projetons la fermeture de ces magasins.

Notre webshop reste évidemment disponible dans les deux langues nationales, pour servir nos clients wallons.»

+ À LIRE AUSSI | L'absence du CEO critiquée: «Un manque de respect» 

L’emploi de 41 travailleurs menacé, Boncelles et Verviers les premiers concernés

 

Les 12 magasins impactés se situent à Anderlues, Arlon, Ath, Boncelles, Braine-l’Alleud, Champion, Gerpinnes, Huy, Jemeppe-sur-Sambre, Tournai, Verviers et Wavre.

Les contrats de location de 6 magasins arrivent à échéance entre la fin du mois de mars 2020 et la fin de cet été.

Les magasins de Boncelles et Verviers devraient être les premiers à clôturer leur activité, suivis par ceux d’Ath, Braine-l’Alleud, Tournai et Jemeppe-sur-Sambre.

Du côté d'Arlon, les vendeuses continuaient ce vendredi néanmoins leur travail. Si l’on sentait une émotion, on savait qu’un plan allait se profiler. « Je ne vous cache pas qu’on se doutait d’une restructuration », dit Carla Lazzerini, la gérante locale. A Arlon, quatre personnes sont employées, la déception est là d’autant que le magasin arlonais n’était pas en perte de vitesse. Au contraire, la rénovation du lieu avait fait grimper les chiffres. "La boite avait demandé une trêve avec les syndicats jusqu’aujourd'hui, j’ai appris la fermeture à 10h45 suite à la réunion de 9h. C'est un coup de massue, même si on n’avait pas beaucoup d’espoir. », dit Héloïse Filipuzzi, vendeuse depuis 10 ans. « On va essayer de trouver autre chose ! »

e5 Arlon était la seule boutique en province du Luxembourg, Marche et Bastogne ayant déjà connu le même sort précédemment.

Les contrats de location des autres magasins courent plus longtemps.

Le dernier magasin sera en principe encore ouvert jusqu’en 2021.

Les 12 magasins wallons comptent 41 collaborateurs permanents. e5 mode précise commencer «les concertations avec les partenaires sociaux et les collaborateurs, individuellement, pour tenir compte de chaque situation d’emploi spécifique. Les départs éventuels seront étalés dans le temps et couplés à la résiliation attendue des contrats de bail concernés».

"Un manque de respect", réagit le syndicat socialiste

Les syndicats de la chaine de magasins e5 mode ont été "pris de vitesse" par l'annonce de la fermeture progressive des 12 magasins de Wallonie. Ils déplorent un "manque de respect" de la part du nouveau CEO.

"Il s'agit à la base d'un dossier de l'ancienne direction, qui avait déjà résilié les contrats de location des magasins d'Ath et Verviers pour faire pression sur les prix", détaille le syndicat socialiste.

Le nouveau CEO, Frédéric Helderweirt, qui a repris la chaîne en 2019, n'était pas présent lors de l'annonce vendredi. "C'est un manque de respect pour les partenaires sociaux." Selon le Setca, les organisations n'ont pas encore eu l'occasion de le rencontrer depuis sa prise de fonction.

M. Helderweirt rétorque qu'il était présent dans les magasins de Wallonie pour annoncer personnellement la décision aux gérants.
Les discussions quant au plan social débuteront mercredi, et non mardi comme annoncé précédemment, précise le syndicat.