FOOTBALL

La cata pour Davy Ballet, victime d’une rechute au genou

La cata pour Davy Ballet, victime d’une rechute au genou

Davy Ballet, la cata… Heymans

L’aillier de Geer s’est brisé une partie du ménisque et ne jouera plus cette saison. Une campagne noire pour lui.

On a mal pour lui car le garçon est charmant. Puis, un joueur qui se blesse sérieusement, cela ne fait jamais plaisir. Mais c’est de nouveau la catastrophe pour Davy Ballet. Touché aux ligaments du genou gauche en juin dernier, le médian de Geer a été victime d’une rechute ces derniers jours. Pas des ligaments mais à un ménisque. Ce qui n’est pas beaucoup mieux. « C’est dingue car il a à peine recouru une fois, commente Nicolas Henkinet, son coach. Et la suture qui tenait son ligament a lâché. Il est donc reparti pour une indisponibilité de six mois. C’est dur, très dur…»

Tout est parti d’un bête accident domestique à la maison. « J’ai ramassé la télécommande de ma T.V. à terre et j’ai senti un clac, raconte Davy. Puis, fin novembre, je suis allé courir. Et j’ai eu mal. Mon genou a commencé à gonfler. Je ne me suis pas inquiété plus que ça. Mais j’ai quand même été consulter. »

Verdict: une fracture du ménisque qui oblige Davy à repasser sur le billard pour la 2e fois en quelques mois, la 3e en 2 ans après une première rupture des ligaments croisés à l’autre genou. «J’ai le moral dans les chausettes, avoue-t-il. Des trois, c’est la fois la plus dure. Parce que, là, clairement, ma saison est finie. Je revenais bien physiquement et je vais devoir tout reprendre à zéro. Deux fois les ligaments plus le ménisque à 27 ans, c’est beaucoup. Et un an sans jouer, cela ne s’efface pas comme ça. Je ne dis pas que je vais arrêter, mais ça va être quand même compliqué de poursuivre. Et dire que le staff comptait sur moi…» Triste en effet.

Nos dernières videos