MONDE

Explosion d’une usine chimique en Espagne: un deuxième mort et huit blessés

Une explosion, suivie d’un incendie, dans une usine chimique à Tarragone (nord-est de l’Espagne) a fait mardi deux morts et huit blessés, selon un nouveau bilan.

Les causes de l’explosion, qui s’est produite dans le complexe d’IQOXE (Industries chimiques d’oxyde d’éthylène), n’étaient pas connues dans l’immédiat. La Protection civile a assuré qu’aucune «substance toxique» n’avait été détectée dans les environs.

L’ouvrier porté disparu après l’explosion mardi soir, suivie d’un incendie, à l’usine pétrochimique IQOXE de Tarragone a été retrouvé mort dans les gravats mercredi.

Une première victime était décédée chez elle, dans une localité proche de la zone industrielle, après l’effondrement de sa maison provoqué par l’onde de choc de l’explosion. Huit autres personnes ont également été blessées sur le site de l’usine, dont l’une se trouvait toujours dans un état grave mercredi.

Des vidéos montrant des grandes flammes et des colonnes de fumée circulaient sur les réseaux sociaux.

Dans un premier temps, les autorités avaient demandé à la population de plusieurs localités voisines de se confiner chez elle, mais la mesure ne s’applique plus qu’à quelques zones dans l’environnement immédiat du parc industriel.

«Des unités environnementales qui se sont déplacées sur place signalent qu’aucune substance toxique en suspension dans l’air n’a été détectée dans les environs», a annoncé la Protection civile.

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a offert au président régional catalan Quim Torra «tout le soutien nécessaire», ajoutant être «très attentif aux informations qui parviennent sur l’incendie».

L’entreprise a ouvert une enquête interne pour déterminer les causes de l’explosion, rapportent en outre les médias locaux.