WAVRE

La Région wallonne accorde un permis pour une antenne GSM controversée à Limelette

La Région wallonne accorde un permis pour une antenne GSM controversée à Limelette

L’implantation annoncée de cette antenne GSM à l’avenue Lambermont, à Limelette, avait donné lieu à une pétition de 800 signatures. -

Le ministre wallon de l’Aménagement du territoire, Willy Borsus (MR), a fait savoir qu’il avait décidé d’accorder un permis pour le placement d’une station de radiocommunication (une antenne GSM) sur le territoire de Limelette.

+ LIRE AUSSI| Pas sur la même longueur d’onde

Par voie de communiqué, le ministre Borsus précise avoir suivi l’avis favorable de la Commission d’avis sur les recours.

L’implantation annoncée de cette antenne GSM à l’avenue Lambermont, à Limelette, avait donné lieu à une pétition de 800 signatures. Et la ville d’Ottignies Louvain-la-Neuve estimait la localisation non pertinente, notamment en raison de la proximité d’une crèche et d’une école.

Le communiqué du ministre Borsus précise que l’antenne se situe à plus de 350 mètres de l’école et de la crèche et que l’habitation la plus proche se trouve à 220 mètres. Le site d’implantation respecte les principes de concentration (l’infrastructure sera située à proximité immédiate d’une ligne de chemin de fer), d’intégration (le site est en recul par rapport aux habitations) et de partage (Orange et Infrabel utiliseront l’antenne).

«Notons également que la station permettra de combler une zone blanche car il existe un déficit de couverture du réseau ferroviaire à cet endroit, ce qui présente un déficit de sécurité pour les infrastructures d’Infrabel», précise aussi le communiqué du ministre wallon.

Le cabinet indique également que, selon le rapport de l’Institut scientifique de service public (ISSeP), les normes prises sur la base du principe de précaution sont strictement respectées.