article abonné offert

«Toute la série nous prend de haut»

La pièce n’est donc pas finie, ni pour les joueurs de Didier Prinsen, ni pour ceux de Pierre Baudelet d’ailleurs qui, avec deux succès en quinze matches, n’en mènent pas large.