Proximag

Crowdfunding pour la brasserie

Depuis peu, une brasserie a ouvert ses portes à Franchimont, le long de la Chinelle qui donne d’ailleurs son nom aux bières.

C’est l’aboutissement d’un projet un peu fou poursuivi par Leslie Ver Linde, depuis quelques années. Tout commence à Bertinchamps: «j’y ai assisté à une journée brassage et j’ai tout de suite aimé cela. Le lendemain, je faisais mes premiers tests.»Cet amoureux de la nature est aussi un autodidacte, aussi il s’oriente vers un apprentissage sur le terrain et en partageant avec d’autres passionnés. «J’aime la bière et créer quelque chose soi-même apporte une satisfaction énorme».L’embouteillage, la qualité de la bière soit bonne, la gestion des stocks, cela représente beaucoup de travail mais «c’est notre quatrième bébé à ma femme et moi-même. Donc, nous ne sommes jamais fatigués!»Quatre bières sont actuellement produites par la Brasserie de Franchimont. La Saison Chinelle : bière Saison aux arômes de fruits mûrs et un côté floral. Idéale pour l’été, elle est très rafraîchissante (6.2°). L’Amber Chinelle: bière de caractère à haute fermentation issue de 4 malts et 3 houblons dont 2 de Vodelée, légèrement amer, belle couleur ambrée et titrant (7°). La Mocita Chinelle: bière de type Indian Pale Ale avec une franche amertume due aux houblons. Arôme d’agrumes. Se boit très fraîche (8°). La Black Chinelle: stout léger, avec peu d’amertume, note de réglisse, caramel et torréfaction, 3 malts et 2 houblons (6.5°). L’objectif est de développer la microbrasserie en investissant dans du matériel professionnel: «ce qui permettra une meilleure stabilité des brassins grâce à la gestion des températures plus précises pendant le brassage et la fermentation. Pour cela, nous avons lancé un crowfunding sur la plate-forme miimosa».

https ://www.miimosa.com/be/projects/a-franchimont-coulent-les-chinelles