Le repair café a vu le jour à Soignies en mai 2013. Il a été créé sous l’impulsion de Soignies en transition. «C’est un des premiers projets qui a été lancé.

Le repair café est organisé chaque premier dimanche du mois. Il est encadré par un comité. Il s’agit de bénévoles qui sont aussi techniciens.» Car c’est bien là tout l’objectif du repair café: demander à des techniciens amateurs ou professionnels de réparer des objets endommagés au lieu de les jeter. «Les citoyens arrivent ici avec un outil de jardin abîmé, des petits électroménagers en panne, des vêtements troués, un aspirateur en panne, le vélo déréglé, etc. Et on essaye de réparer ce qu’ils apportent.» Chaque technicien a ses spécialités. Il reçoit donc le citoyen en fonction de l’objet qui fait défaut. «Ensuite, ils essayent ensemble de voir ce qui cloche. On évite, par contre, de réparer ce qui peut l’être par un professionnel. Exemple: une machine à laver. Cela, on ne fait pas.» Réparer ensemble permet de favoriser l’échange. C’est bel et bien une des ambitions du repair café: créer du lien entre les personnes pour passer un moment convivial autour de la récup' et les réparations. D’ailleurs un espace détente existe pour bouquiner ou boire un verre. «C’est gratuit et accessible à tout le monde. Nous avons un très bon taux de réparation. D’après nos chiffres, entre 70 et 75% des objets amenés peuvent être réparés. Cela représente environ 50 objets par dimanche.» À travers cette activité, l’idée est aussi de sensibiliser les jeunes pour éviter la surconsommation. «Les études affirment qu’on tient davantage à quelque chose quand on l’a réparé soi-même!» Le repair café lance un appel aux bricoleurs pour rejoindre l’équipe des vingt techniciens bénévoles!

Repair café, rue Henry Leroy 15 à Soignies soigniesentransition.overblog.com