Proximag

L’encadreuse d’histoires

L’encadreuse d’histoires

EdA - 50380191156

Assemblant les pièces du puzzle de ses expériences, Alexandra Joyeux voit se concrétiser son envie d’indépendance en un «Mur mure». Un atelier d’encadrement qui prend forme à Ellezelles sous l’impulsion d’Avomarc, accompagnateur de nouvelles entreprises.

C’est au fil de ses expériences professionnelles qu’Alexandra Joyeux a vu grandir sa passion pour l’encadrement. Diplôme de photographie en poche, elle commence à travailler dans une imprimerie. Elle reprend ensuite le poste de direction d’un laboratoire photo situé à Nimy et apprend les techniques d’encadrement. Cette pratique l’enchante et lui donne envie de se lancer de manière indépendante. Mi-octobre 2019, l’atelier «Mur mure» expose ses premières moulures dans un local situé en périphérie d’Ellezelles. «J’ai trouvé un local d’activité grâce à l’Agence de Développement Local. Je suis suivie par la coopérative Avomarc qui m’offre un soutien notamment administratif pendant un an.» Et voici Alexandra bien encadrée pour mener à bien ses réalisations minutieuses. «Dans mon atelier, tout est fait en interne. J’assemble les moulures, je coupe le verre et les passe-partout. Le cadre est confectionné de manière artisanale.» Des enrobages qui défient le temps. Comme des bulles de bandes dessinées qui renferment une histoire… C’est d’ailleurs ce que confie l’artiste… «Je suis encadreuse d’histoire! Une peinture, une photo, un textile,… tout a une histoire et c’est ce que je veux mettre en avant via l’encadrement.» Un contour qui dévoile toute son importance lorsque l’on comprend la signification qu’il habille.