Clémence Burtin et Laurent Gauthier, un jeune couple enthousiaste, a lancé l’épicerie bio, locale et en vrac fin juin dernier: Kilogram.

«Nous sommes sensibles au vrac depuis longtemps. Nous ne trouvions rien de ce type dans la région de Rixensart dans laquelle nous avons grandi, note Clémence. C’est comme cela que nous avons décidé d’ouvrir notre propre enseigne. Il s’agit avant tout d’un magasin de quartier: les gens du coin y viennent par facilité, et certains qui n’étaient pas particulièrement sensibles au bio, au vrac et/ou au local, le sont peu à peu devenus…» Une grande partie de l’épicerie est en effet en vrac: on y trouve toutes sortes de produits sans emballage: pâtes, légumes, épices, céréales, cafés, sucres, thés, huiles, vinaigres, savons, biscuits, bonbons, légumineuses, glaces, croquettes, crevettes… «Ce qui n’est pas en vrac est en bocaux: notamment les bières, tartinades, rillettes, vins, laits et plats préparés. Ces produits sont consignés, ce qui limite les déchets.» On y trouve même du papier toilette recyclé avec des Tetra Paks. «Nous avons aussi des cracottes «pain des fleurs», des sardines, du thon etc. car nous souhaitons que nos clients trouvent chez nous tout ce dont ils ont besoin.»À noter que Kilogram parvient à pratiquer des prix abordables grâce à la quasi-omniprésence du vrac. «Les emballages coûtent cher et leur absence se répercute positivement sur le prix, se réjouit Clémence. Cela signifie que nos clients peuvent bénéficier de produits bio, locaux et sans déchets au même prix qu’un article lambda du supermarché, d’une bien moindre qualité.»À noter que le magasin est un peu excentré. Mais une fois qu’on l’a trouvé, on y revient!Kilogram. Chaussée de Lasne, 40 c à Rixensart www.epiceriekilogram.be