L’aïkido Wavre est né en 1985 à l’initiative de Claude Nottebaere, qui assure aujourd’hui encore tous les cours enfants (dès 7 ans), juniors et adultes (qui ont lieu les lundis et jeudis soirs au centre sportif).

Une soixantaine de membres fréquentent le club. Si les garçons/hommes y sont majoritaires, on y trouve également de nombreuses filles car ce sport est avant tout orienté «énergie» et «non-violence».

«L’aïkido est un art martial différent des autres en ce sens qu’il s’agit d’une voie de l’énergie et de l’harmonisation.» En aïkido, en effet, il n’y a pas de combat à proprement parler, mais bien une collaboration – sans opposition – avec son partenaire. «Nous sommes deux à réussir quelque chose ou à le perdre, explique le responsable du club. Le partenaire joue le rôle de l’attaquant, mais le but n’est pas de contre-attaquer comme dans les autres arts martiaux. Ici, on prend le coup de son adversaire pour le réduire à néant. On travaille avec le coup et non contre lui. On part aussi du principe que le meilleur combat est celui que l’on n’a pas mené. Pour cette raison, il n’y a pas de compétition en aïkido, contrairement au judo ou au karaté.»À noter que cet art martial a été fondé par le japonais Ueshiba, un maître d’armes qui a transformé sa discipline en art de la paix. «L’aïkido possède la qualité d’équilibrer ce qui ne l’est pas. Cela signifie qu’il est tout aussi profitable aux enfants timides et renfermés qu’il incite à s’extérioriser, qu’aux enfants hyperactifs, qu’il parvient à apaiser. Tous les excès et manques sont gommés…» A noter qu’un cours d’essai gratuit est proposé à tous ceux qui souhaitent découvrir cet art martial «différent».

www.aikidowavre.com