article abonné offert

ENGHIEN

Maison de transition: on répond aux questions

Dès cette année, les premières maisons de transition ouvriront leurs portes dans notre pays. La Belgique emboîte ainsi le pas à d’autres pays européens en optant résolument pour une politique de détention plus moderne.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 32 des 138 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos