MOURCOURT

Le Power Shake Orkestrash enfonce Brian

Le Power Shake Orkestrash enfonce Brian

Ce samedi 11 janvier fini les répètes à Mourcourt et place au «live» pour le Power Shake Orkestrash. -

Trente musiciens de la Fanfare détournéese joignent au volcanique quatuor Power Shake pour une tournée qui démarre à Mourcourt.

Au commencement était le blues. Puis, le Reverend Zack et deux de ses prédicateurs ont délaissé les sermons et vendu leur âme au dirty boogie pour se vautrer «à la croisée des chemins qui sentent le boogie poisseux, le roots-blues boueux et le rock’n’roll sulfureux.» Au sein de Power Shake, Fred, Jon Beat et Peyo se sont adjoint les services du guitariste des Rockin’, Mister G, pour devenir, à l’échelle de la Wallonie picarde, un Supergroup, puis un band à part entière, dans lequel l’ancien claviériste prédicateur Éloi venait parfois faire des coucous organiques. Aujourd’hui, le Power Shake Orkestrash (aïe!) veut «fusionner le feu et l’air», en jouant avec des musiciens de la Fanfare détournée… d’Éloi Baudimont: le groupe s’offre ainsi une section cuivre décapante pour faire s’envoler son répertoire: «Cette alchimie n’est pas née par hasard. Elle trouve ses prémices dans le projet Mali mali où déjà, à l’appel du fleuve Niger, la magie des mélanges culturels, musicaux et humains faisait déjà se côtoyer les éléments. L’histoire continuait quand Éloi faisait rugir son orgue sur scène avec les Blues Preachers. C’est maintenant une tempête qui s’annonce avec cette série de concerts

Le maestro barbu «amènera sa touche folle aux morceaux de Power Shake » en y intégrant une quinzaine de souffleurs (plus quelques autres instruments: flûtes, accordéons…), et il laissera de côté, pour une fois, sa baguette magique, au profit de l’orgue Hammond.

Au total, ils et elles seront une trentaine sur scène, soit deux fois le Brian Setzer (le leader des Stray Cats) Orchestra, qui reste un de leurs modèles.

«Éloi a sélectionné les morceaux, des extraits de notre album ainsi que d’autres compostions nouvelles, puis réalisé tous les arrangements, et nous avons répété quatre fois avec la fanfare. Le courant est bien passé lors de ces rencontres. C’est quelque chose de différent pour chacun d’entre nous, mais tout le monde est euphorique. On est tout foufous avant le concert de ce samedi (à 20 heures à la Maison de village «La Mourcourt», rue du Vieux Comté 53 à Mourcourt – PAF: 8 euros)», explique le chanteur Fred Janus.


Nos dernières videos