Le service de collectes de biens à domicile, mis en place dans les quatre autres communes de la zone fin 2016, a permis de «recycler» 45 tonnes qui ne devront pas être incinérées.