RÉGIONS

Un entrepreneur de Jurbise séquestré, ligoté et torturé: cinq personnes sous mandat d’arrêt

Un entrepreneur de Jurbise séquestré, ligoté et torturé: cinq personnes sous mandat d’arrêt

Le parquet de Mons a indiqué ce mardi que l’argent était le mobile du home-jacking. Reporters / QUINET

Le parquet de Mons confirme que cinq personnes ont été placées sous mandat d’arrêt pour un home-jacking perpétré cet été à Jurbise.

Cinq personnes ont été placées sous mandat d’arrêt pour un home-jacking perpétré pendant l’été 2019 à Jurbise. Le parquet de Mons confirme l’information.

Les premiers faits remontent au 11 août 2019 quand plusieurs individus ont pris pour cible un entrepreneur de Jurbise. Les malfrats se sont introduits chez leur victime dont ils ont volé la BMW avant de prendre la fuite. Les mêmes individus s’en sont à nouveau pris à leur victime un mois plus tard, le 11 septembre. Ils l’ont séquestrée, ligotée et torturée, lui occasionnant des entailles à l’oreille et à la jambe notamment. La victime a dû être hospitalisée.

L’enquête, confiée à la police judiciaire fédérale de Mons (PJF), a mené à plusieurs interpellations. Six personnes ont été arrêtées et présentées devant un juge d’instruction. Cinq de ces individus ont été placés sous mandat d’arrêt, un a été libéré sous conditions.

Le parquet de Mons a indiqué ce mardi que l’argent était le mobile du home-jacking.

L’enquête est toujours en cours.


Nos dernières videos