MONDE

L’Irak demande au Conseil de sécurité de l’ONU de condamner le raid américain

L’Irak demande au Conseil de sécurité de l’ONU de condamner le raid américain

Un véhicule complètement détruit après les frappes américaines du 3 janvier dernier.? AFP

La missive de Bagdad fait suite à l’annonce dimanche par le ministère irakien des Affaires étrangères d’un dépôt de plainte auprès du Conseil de sécurité de l’ONU.

L’Irak a demandé lundi dans une lettre à l’ONU que le Conseil de sécurité condamne le raid, mené sur son territoire vendredi par les États-Unis, qui a tué le général iranien Qassem Soleimani et son lieutenant irakien Abou Mehdi al-Mouhandis, afin que «la loi de la jungle» ne domine pas les relations internationales.

Cette opération américaine «représente une agression contre le peuple et le gouvernement de l’Irak, une violation flagrante des conditions liées à la présence des forces américaines en Irak, et une escalade dangereuse qui pourrait conduire à une guerre dévastatrice en Irak, dans la région et le monde», indique l’ambassadeur irakien à l’ONU, Mohammed Hussein Bahr-AlUloom, dans cette missive obtenue par l’AFP.

L’Irak demande au Conseil «de s’acquitter de ses responsabilités et de veiller à ce que ceux qui ont commis de telles violations, qui ne violent pas seulement les droits humains mais aussi le droit international, faisant prévaloir la loi de la jungle au sein de la communauté internationale, soient tenus pour responsables», ajoute le diplomate.

Dans sa lettre de trois pages, l’ambassadeur irakien ne réclame pas explicitement de réunion d’urgence du Conseil de sécurité sur les derniers évènements. L’Irak n’est pas membre du Conseil mais peut demander une réunion via l’un des 15 pays formant la plus haute instance de l’ONU chargée de garantir la paix dans le monde.

Nos dernières videos