article abonné offert

«Du GHB pour violer à Louvain-La-Neuve»: la fake news qui a enflammé Facebook

Une publication par jour depuis ce 31 décembre, plus de 25 000 commentaires générés, un campus entier tenu en haleine, cette série de « confessions » publiée sur une page Facebook bien connue des étudiants néo-louvanistes n’a rien à envier de la dernière série Netflix. L’auteur anonyme y dénonce un groupe d’étudiants déguisé en agents de sécurité qui droguent des filles en soirées pour les violer. Oui mais voilà, l’auteur vient de déclarer avoir tout inventé. Explications.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 23 des 548 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?