FRANCE

Attaque au couteau à Villejuif: «Troubles psychologiques» chez l’assaillant

Attaque au couteau à Villejuif: «Troubles psychologiques» chez l’assaillant

AFP

L’auteur de l’attaque au couteau qui a fait un mort et deux blessés à Villejuif souffrait de «troubles psychologiques» et n’était pas connu pour radicalisation, mais des «éléments liés à la religion» ont été retrouvés dans ses effets.

Sous l’identité de Nathan C., ce jeune homme de 22 ans, qui a été tué par des policiers après l’attaque, était «connu pour des faits de droit commun, mais inconnu des services spécialisés de renseignement», a-t-on appris de sources concordantes.

Le «profil psychiatrique» de cet homme né aux Lilas (Seine-Saint-Denis) a été «confirmé» par sa famille et par des établissements psychiatriques, a indiqué le parquet de Créteil.

Un sac lui appartenant a été retrouvé «à plusieurs centaines de mètres» du lieu de l’attaque, contenant sa carte bancaire ainsi que des «éléments religieux […] laissant penser qu’il était converti à l’islam», a confirmé le parquet.

Vers 14H00 vendredi, cet homme a poignardé des passants dans le vaste parc des Hautes-Bruyères, situé dans cette commune de proche banlieue sud de Paris. Il a tué un homme de 56 ans et blessé gravement sa compagne âgée d’une quarantaine d’années mais dont les jours n’étaient plus en danger. Une femme de 30 ans a également été plus légèrement blessée, a indiqué le parquet.

Nathan C. a ensuite été abattu par des policiers sur la commune voisine de l’Haÿ-les-Roses.

«Lutte contre la violence aveugle»

Une enquête pour «assassinat et tentatives d’assassinat» a été ouverte et confiée à la police judiciaire du Val-de-Marne ainsi qu’à la brigade criminelle de Paris. Le parquet antiterroriste s’est rendu sur place mais ne s’est pas saisi de l’affaire en l’état.

La procureure de Créteil Laure Beccuau donnera une conférence de presse sur cette affaire samedi à 17H30 au tribunal de grande instance de Créteil, a indiqué le parquet.

Le président français Emmanuel Macron a adressé son «soutien aux victimes […], à leurs familles ainsi qu’aux forces de l’ordre». «Nous poursuivons avec détermination la lutte contre la violence aveugle et notre combat pour la sécurité de tous les Français», a ajouté sur twitter le chef de l’État, en déplorant que «l’année s’ouvre endeuillée par le drame de Villejuif».

Nos dernières videos