MONDE

Mort de Qassem Soleimani: au moins une centaine de Belges résident en Irak, dont 35 à Bagdad

Mort de Qassem Soleimani: au moins une centaine de Belges résident en Irak, dont 35 à Bagdad

«Mort à l’Amérique», peut-on lire ici, dans une rue de Bagdad. AFP

Alors que les États-Unis ont appelé leurs ressortissants à quitter l’Irak «immédiatement», la Belgique appelle pour l’instant les siens à faire très attention et à faire connaître leur séjour.

Le ministère néerlandais des Affaires étrangères invite ses ressortissants à quitter Bagdad s’ils peuvent le faire dans de bonnes conditions de sécurité. Le puissant général iranien Qassem Soleimani, émissaire de la République islamique en Irak, et un dirigeant pro-iranien ont été tués tôt ce vendredi dans un raid américain à Bagdad, suscitant les appels à la «vengeance» de l’Iran et attisant les craintes d’une «guerre dévastatrice». Les Affaires étrangères belges ont fait savoir ce vendredi opérer un suivi de la situation.

Les État-Unis avaient déjà appelé plus tôt dans la journée leurs ressortissants à quitter l’Irak «immédiatement».

Près de 100 Belges résident actuellement en Irak, dont 35 à Bagdad

«L’ambassade en Jordanie, qui compte aussi celle d’Irak pour la Belgique, et nos services ici suivent la situation», a déclaré le porte-parole Karl Lagatie. «Des consultations sont en cours avec des partenaires européens sur l’Irak, mais aucune décision n’a encore été prise».

Karl Lagatie souligne que les conseils de voyage pour l’Irak sont de toute façon très stricts. On décourage les voyages en Irak et les séjours non essentiels sont aussi déconseillés dans les régions autonomes kurdes. Les Affaires étrangères appellent les Belges à faire très attention et à faire connaître leur séjour.

Près de 100 Belges résident actuellement en Irak, dont 35 à Bagdad. «Cela ne concerne que les personnes officiellement enregistrées à l’ambassade ou sur le site internet de Travelers Online», a cependant précisé le porte-parole.

Nos dernières videos