MONDE

Le Congrès américain n’a pas été notifié avant le raid contre Soleimani

Le Congrès américain n’a pas été notifié avant le raid contre Soleimani

Mener une action «de cette gravité sans impliquer le Congrès soulève de graves problèmes légaux et constitue un affront aux pouvoirs du Congrès», estime Eliot Engel. AFP

«je suis profondément inquiet quant aux répercussions»: Donald Trump n’a pas notifié le Congrès américain du raid mené en Irak contre le général iranien Qassem Soleimani, selon le chef démocrate de la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants.

Le chef démocrate de la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants a déploré ce jeudi soir que Donald Trump n’ait pas notifié le Congrès américain du raid mené en Irak contre le général iranien Qassem Soleimani.

«Quassem Soleimani était le cerveau d’une immense violence, de la souffrance et de l’instabilité. Il avait le sang d’Américains sur ses mains et je ne vais pas pleurer sa mort», a écrit Eliot Engel dans un communiqué. «Mais beaucoup le considéreront comme un martyr et je suis profondément inquiet quant aux répercussions de la frappe de ce soir», a-t-il estimé.

«Un affront aux pouvoirs du Congrès»

«Cette frappe a eu lieu sans notification ni consultation avec le Congrès», a poursuivi l’élu de New York. «Mener une action de cette gravité sans impliquer le Congrès soulève de graves problèmes légaux et constitue un affront aux pouvoirs du Congrès», a regretté Engel.

Le puissant général Qassem Soleimani, émissaire de Téhéran pour les affaires irakiennes, et un autre leader pro-iranien en Irak ont été tuésdans un raid américain à Bagdad, ordonné par le président Donald Trump, trois jours après une attaque inédite contre l’ambassade des États-Unis.

«L’action de ce soir représente une grave escalade dans notre conflit avec l’Iran avec des conséquences imprévisibles», a également déclaré M. Engel.

Nos dernières videos