SOCIÉTÉ

Tout ce qui change ce 1er janvier: allocations familiales, prix de la bière et paquets de cigarettes neutres

Plusieurs changements et nouveautés entrent en vigueur en ce premier jour de l’année 2020. Voici un petit tour d’horizon des mesures qui risquent de vous concerner, en Wallonie et à Bruxelles.

Un nouveau régime d’allocations familiales entre en vigueur en Wallonie

Tout ce qui change ce 1er  janvier: allocations familiales, prix de la bière et paquets de cigarettes neutres
Reporters / STG
Concrètement, les enfants nés à partir du 1er janvier 2020 bénéficieront de 155 euros/mois avant 18 ans et de 165 euros de 18 à 25 ans. Auparavant, le montant alloué augmentait avec le nombre d’enfants. Des suppléments seront accordés à deux plafonds de revenus: 55 euros en dessous de 30.984 euros brut imposable par an et par ménage et 25 euros entre ce plafond et 50.000 euros brut imposable. Autre nouveauté, un enfant orphelin de ses deux parents touchera 350 euros.

Les bambins nés avant l’entrée en vigueur de la réforme continueront de bénéficier de l’ancien système tandis que les autres se retrouveront dans le nouveau régime.

À noter aussi que le montant de l’allocation (prime) de naissance/d’adoption s’élèvera à 1.100 euros pour chaque enfant né après le 31 décembre 2019.

Hausse du prix de la consultation chez le médecin

Les honoraires des médecins (consultations, visites, avis et surveillance) augmenteront de 1,95% à partir du 1er janvier 2020. Cette hausse n’aura cependant pas de conséquences pour les patients, qui seront davantage remboursés. Les consultations des pédiatres seront elles revalorisées à hauteur de 4,7% au-delà de l’indexation prévue.

La consultation chez le généraliste coûtera désormais 22,22 euros contre 21,79 auparavant pour un médecin non accrédité, et 26,80 euros au lieu de 26,27 chez le médecin accrédité. La visite à domicile s’élèvera à 39,63 euros (38,88 auparavant).

Tout ce qui change ce 1er  janvier: allocations familiales, prix de la bière et paquets de cigarettes neutres
Reporters / Phanie
L’accord médico-mutualiste conclu pour l’année 2020, qui fixe ces tarifs, libère par ailleurs 5 millions d’euros pour la médecine physique et de réadaptation. Il consacre également davantage de moyens aux soins palliatifs, à la surveillance en hôpital de jour «oncologie», aux patientes prises en charge dans les centres MIC (maternal intensive care) et pour les consultations préopératoires en anesthésie.

Le Dossier Médical Global (DMG), qui permet un meilleur accompagnement individuel, est également renforcé.

La prescription électronique de médicaments devient obligatoire

La prescription électronique de médicaments devient obligatoire pour les patients ambulatoires à compter du 1er janvier 2020, indique l’Institut national d’assurance maladie-invalidité (Inami). Les médecins âgés de 64 ans ou plus en sont toutefois exemptés. La prescription sur support papier pourra encore être utilisée lors des visites à domicile ou en maisons de repos (et de soins), ainsi qu’en cas de force majeure.

Tout ce qui change ce 1er  janvier: allocations familiales, prix de la bière et paquets de cigarettes neutres
BELGA
L’obligation d’utiliser la prescription électronique pour les patients ambulatoires vaut aussi bien pour les médecins (généralistes et spécialistes) que pour les dentistes ou sage-femme.

Dorénavant, plus aucun carnet de prescriptions ne sera imprimé, ni distribué par l’Inami.

Hausse des frais dans plusieurs banques

Plusieurs banques adapteront leurs tarifs à partir du 1er janvier 2020. Le prix de certains comptes et la location de coffres-forts seront notamment à la hausse, tandis que l’envoi d’extraits papier augmentera dans l’ensemble des établissements bancaires.

Pour les clients de BNP Paribas Fortis qui ne bénéficient pas d’un «pack» forfaitaire, le compte à vue ordinaire augmentera de 0,5 euro par mois (1,25 à 1,75) pour les privés et passera de 3,75 euros par mois à 5,25 euros par trimestre pour les professionnels. Le remplacement d’une carte coûtera 10 euros (contre 8 auparavant) tandis que le retrait d’argent hors réseau progressera de 0,60 euro par opération (0,10 à 0,70) pour les clients sans «pack».

Tout ce qui change ce 1er  janvier: allocations familiales, prix de la bière et paquets de cigarettes neutres
BELGA/AFP
Chez ING, les frais annuels du Compte Vert augmenteront de 4 euros pour les particuliers (40 à 44) et de 10 euros pour un compte courant professionnel (40 à 50). Le retrait d’argent avec une carte de crédit sera également à la hausse au distributeur (de 4,96 à 6 euros par retrait) et au guichet d’une autre banque (6,96 à 8 euros). Le tarif de location des coffres-forts progresse également, de 67 à 84 euros pour plus petits formats par exemple.

Le tarif de location annuelle de coffre-fort augmente aussi chez Belfius, passant de 54 à 70 euros pour le format de base.

Les clients d’Axa devront eux débourser 0,6 euro de plus pour le forfait mensuel du compte Comfort2bank (4,50 euros contre 3,90 auparavant). Le retrait d’argent aux distributeurs d’autres banques coûtera par ailleurs 0,5 euro par retrait pour le compte gratuit (St@rt2bank).

Bpost bank augmentera de son côté les tarifs de plusieurs services pour les titulaires d’un compte Postcheque: le virement papier et le retrait d’argent coûteront désormais 1 euro (0,70 euro précédemment).

La banque Crelan demandera elle 0,8 euro supplémentaire pour les frais de traitement au guichet d’un virement vers une autre banque (de 0,7 à 1,5).

CBC ne prévoit par ailleurs pas d’augmentation au 1er janvier tandis que KBC indique «suivre l’évolution du marché et de la tarification de très près». Ces deux banques avaient augmenté certains tarifs en septembre dernier.

La bière sera plus chère

Les bières brassées par AB InBev et Alken-Maes seront plus chères à partir du 1er janvier dans le secteur Horeca et les supermarchés. Les bières non alcoolisées ne sont pas concernées par cette hausse.

Tout ce qui change ce 1er  janvier: allocations familiales, prix de la bière et paquets de cigarettes neutres
Belga
Le prix du fût de Stella progressera notamment de 6 euros et celui de Jupiler de 2,70 euros. En moyenne, AB InBev augmentera ses prix de 2 centimes par verre.

Alken-Maes augmentera également le prix de ses produits le 1er janvier dans les magasins, tandis que le secteur Horeca ne sera concerné qu’à partir du 1er février. Le brasseur ne fournit cependant pas de détails sur l’ampleur de l’augmentation.

Proximus augmente le prix de certains abonnements

Comme l’an dernier, Proximus adaptera certains de ses tarifs à la hausse lors du passage à l’an neuf. Les packs Tuttimus et Familus seront notamment plus chers.

Tout ce qui change ce 1er  janvier: allocations familiales, prix de la bière et paquets de cigarettes neutres
BELGA
Les packs Internet + TV (+1 euro/mois), Tuttimus (+1,5 euro/mois) et Familus (+1,5 euro/mois) augmenteront par exemple. Les tarifs pour la téléphonie en général seront aussi revus à la hausse.

«Nous devons chaque année massivement investir pour construire notre réseau de l’avenir, notamment pour la fibre et bientôt la 5G», justifie l’entreprise télécom.

Les autres opérateurs ne prévoient pas de hausse de tarifs au 1er janvier.

Les paquets de cigarettes seront désormais neutres en Belgique

Le paquet de cigarettes neutre sera d’application dès le 1er janvier en Belgique. Cette neutralité sera obligatoire pour les cigarettes, le tabac à rouler, le tabac pour pipes à eau mais également pour les produits connexes comme le papier, les tubes et les filtres pour cigarettes.

L’objectif de ces paquets neutres est de rendre le tabac moins attrayant pour les jeunes. Les produits devront se trouver dans un emballage identique «peu attirant» et de couleur vert-brun. Seuls le type, la marque et la quantité de produit pourront figurer sur l’emballage, dans la même police standard. L’utilisation du logo de la marque, de couleurs et de slogans publicitaires est désormais interdite, tandis que la mention des risques pour la santé reste obligatoire.

Tout ce qui change ce 1er  janvier: allocations familiales, prix de la bière et paquets de cigarettes neutres
Photo News
La Belgique est le cinquième pays en Europe à appliquer cette mesure, après la France et le Royaume-Uni en 2017, ainsi que la Norvège et l’Irlande en 2018.

Selon l’Alliance pour une société sans tabac, qui rassemble plusieurs associations de santé dont la Fondation contre le cancer, cette étape constitue «un grand pas en avant vers une première génération sans tabac».

British American Tobacco (BAT) a néanmoins décidé de contester la décision devant le Conseil d’État. D’après le groupe cigarettier, une telle mesure est avant tout symbolique et n’a pas d’impact sur la consommation.

Les hôpitaux wallons désormais organisés en réseaux

À compter du 1er janvier 2020, chaque hôpital général et universitaire belge devait faire partir d’un réseau clinique, en vertu d’un projet de loi adopté en février dernier visant à rationaliser le paysage hospitalier belge. Dans les faits, seuls les hôpitaux wallons seront organisés en réseau à cette date. La Flandre et la Région bruxelloise dépasseront quant à elles l’échéance fixée par le fédéral.

La réforme prônée par la ministre fédérale de la Santé, Maggie De Block (Open Vld), vise à encourager les collaborations entre hôpitaux et est justifiée par le fait que l’appareillage le plus complexe nécessite une utilisation intensive pour être efficace. La mesure devrait surtout permettre la réalisation d’économies.

Tout ce qui change ce 1er  janvier: allocations familiales, prix de la bière et paquets de cigarettes neutres
EdA
Au total, 25 réseaux hospitaliers existeront, avec au minimum un réseau pour 400.000 habitants. Huit réseaux verront le jour en Wallonie, quatre à Bruxelles et 13 en Flandre.

Ainsi, chaque hôpital fera partie d’un réseau clinique locorégional, qui devra rencontrer l’ensemble des missions de soins spécialisés. Les soins les plus pointus, comme la chirurgie oncologique complexe ou la chirurgie cardiaque, ne seront pas disponibles dans chaque réseau hospitalier. Des règles de renvoi vers les différents points de référence seront nécessaires. Les soins les moins complexes continueront à être pris en charge dans les établissements hospitaliers de proximité.

Les timbres-poste seront plus chers

Les timbres-poste seront plus chers à partir du 1er janvier 2020. Le timbre prior (distribution le jour ouvrable suivant) sera vendu au prix unitaire de 1,21 euro, soit une hausse de 21% par rapport à 2019 et de 53,2% par rapport à 2017. Le timbre non prior (distribution dans les trois jours ouvrables maximum) passera lui à 1,01 euro (+6,32%).

Tout ce qui change ce 1er  janvier: allocations familiales, prix de la bière et paquets de cigarettes neutres
-
Le tarif d’affranchissement d’un envoi normalisé expédié en Europe s’élèvera par ailleurs à 1,61 euro pour un achat à l’unité. Pour les envois expédiés hors Europe, le tarif international atteindra 1,83 euro.

Cette adaptation des tarifs doit compenser partiellement l’augmentation des frais fixes causée par la forte diminution du courrier, précise bpost. En moins de 10 ans, l’entreprise postale a perdu un tiers de ses volumes de correspondance.

Les particuliers ne pourront plus utiliser d’herbicides sélectifs de synthèse

Tout ce qui change ce 1er  janvier: allocations familiales, prix de la bière et paquets de cigarettes neutres
Reporters / DPA
L’interdiction d’utilisation d’herbicides sélectifs synthétiques pour les particuliers entrera en vigueur le 1er janvier 2020. Leur vente aux particuliers était déjà interdite depuis le 1er janvier 2019.

Les herbicides synthétiques contiennent une substance active d’origine chimique.

Les engrais qui contiennent des herbicides tombent aussi sous le coup de cet arrêté.

Le plafond pour obtenir une aide au paiement du chauffage revu à la hausse

Le montant permettant d’être considéré comme personne à charge dans le cadre du Fonds mazout sera adapté à partir du 1er janvier. Les revenus annuels nets devront désormais être inférieurs à 3.330 euros, contre 3.270 euros précédemment.

L’objectif du Fonds social mazout est de soutenir les ménages précarisés en attribuant une participation pour le paiement de l’approvisionnement en combustible de chauffage (mazout, pétrole lampant et gaz propane en vrac). Les bénéficiaires du fonds sont les ménages à faibles revenus, les personnes bénéficiant de l’intervention majorée (BIM), les bénéficiaires du revenu d’intégration (RIS) et équivalent (ERIS) ainsi que les personnes en situation de surendettement en médiation de dette qui ne peuvent pas payer leur facture de chauffage.

Tout ce qui change ce 1er  janvier: allocations familiales, prix de la bière et paquets de cigarettes neutres
BELGAIMAGE
L’allocation du fonds varie entre 14 et 20 centimes par litre pour les combustibles livrés en grande quantité. Elle est octroyée pour 1.500 litres au maximum par période de chauffe et par ménage résidant dans le même logement. Pour le gasoil de chauffage et le pétrole lampant (type c) acheté en petite quantité à la pompe, il existe par ailleurs une allocation forfaitaire de 210 euros.

Disparition des Discobus

Les deux PointCulture mobiles (Discobus) de la Fédération Wallonie-Bruxelles disparaîtront pour le 1er janvier. Ces deux véhicules assuraient depuis des années la location de supports médias aux habitants des zones rurales de la province de Namur et du Luxembourg.

Leur disparition fait partie d’un plan de restructuration des PointCulture.

Tout ce qui change ce 1er  janvier: allocations familiales, prix de la bière et paquets de cigarettes neutres
heymans
La fréquentation de ces Discobus a considérablement chuté, et leur état de vétusté avancé les condamne à l’arrêt, a avancé en novembre la ministre de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Bénédicte Linard. Elle a toutefois laissé entendre que ces publics ruraux affectés par la mesure pourraient toujours continuer à emprunter des médias grâce à un accord avec les bibliothèques en province de Luxembourg.

Le catalogue des PointCulture devrait être accessible dès 2020 dans les bibliothèques communales.

 

À Bruxelles

 

Un nouveau régime d’allocations familiales entre en vigueur

Tous les enfants basculeront vers le nouveau modèle, y compris ceux nés avant 2020. Le nouveau montant de base sera de 150 euros par enfant né après le 1er janvier 2020. Pour les enfants qui ont vu le jour avant cette date, le nouveau montant de base passera à 140 euros. Cette allocation de base pourra varier selon la taille et les revenus du ménage. De plus, un supplément pourra être accordé en fonction de la situation de l’enfant (handicap, orphelin, études supérieures,…)

Chaque famille percevra au moins le montant auquel elle avait droit en décembre 2019.

Pour la première naissance/adoption, les parents toucheront une prime de 1.100 euros, pour les suivantes, une prime de 500 euros sera accordée.

Plus d’informations sur famiwal.be; aviq.be et famiris.brussels.

Les véhicules Diesel de norme Euro 3 interdits

À partir du 1er janvier, les véhicules Diesel de norme européenne d’émission Euro 3 s’ajoutent à la liste des véhicules interdits dans la zone basse émission couvrant la Région bruxelloise.

Tout ce qui change ce 1er  janvier: allocations familiales, prix de la bière et paquets de cigarettes neutres
AFP
Pour ces motorisations, seul un accès de maximum 8 jours par an et par véhicule est possible via l’achat d’un pass d’une journée de 35 euros.

Une période d’adaptation est prévue et les propriétaires des nouveaux véhicules interdits ne recevront pas d’amende avant le 1er avril.

La Ville d’Anvers renforcera également ses conditions d’accès à sa zone de basse émission, qui couvre le centre-ville et la rive gauche de l’Escaut. Dans la Métropole, tous les véhicules Diesel seront interdits à l’exception de ceux répondant aux normes Euro 5 et Euro 6. Les véhicules Euro 4 auront encore accès à la zone moyennant paiement.

Fin du principe de compensation pour le photovoltaïque

Le principe de compensation pour les propriétaires de panneaux photovoltaïques (d’une puissance inférieure à 5kW) sera supprimé à partir du 1er janvier en Région de Bruxelles-Capitale. Ce principe leur permettait de déduire l’électricité qu’ils injectaient de la quantité qu’ils prélevaient sur le réseau et d’ainsi réduire la partie «coût de réseau» de leur facture d’électricité.

Tout ce qui change ce 1er  janvier: allocations familiales, prix de la bière et paquets de cigarettes neutres
Reporters
La compensation reste par contre d’application pour la partie énergie (dite également «commodity») de la facture.

Avec cette décision, prévue depuis plusieurs années, le régulateur bruxellois de l’énergie Brugel souhaitait mettre fin à «une discrimination». «Dans l’ancien système en effet, les consommateurs ‘classiques’étaient discriminés vis-à-vis des ‘prosumers’par rapport aux frais du réseau de distribution, puisque les ‘prosumers’ne contribuaient à ces frais qu’en raison de la quantité nette d’énergie prélevée (après compensation), alors même qu’ils avaient utilisé le réseau de distribution pour toutes les quantités brutes prélevées», avait-il expliqué lors de l’annonce de la fin du mécanisme.

Selon Brugel, la hausse de la facture annuelle du consommateur moyen ne dépassera pas 150 euros.

La facture d’eau va légèrement augmenter

L’intercommunale Vivaqua va indexer le prix de l’eau à Bruxelles dès le 1er janvier 2020.

Pour un ménage de deux personnes à la consommation moyenne de 70m³ par an, le prix de la facture annuelle d’eau augmentera de 5,52 euros (TVAC), ou 2,19%, l’an prochain, selon les calculs de Brugel, régulateur bruxellois pour les marchés du gaz et de l’électricité et contrôleur du prix de l’eau.

Tout ce qui change ce 1er  janvier: allocations familiales, prix de la bière et paquets de cigarettes neutres
BELGA
C’est le tarif «assainissement communal» qui va être indexé, l’une des composantes de la facture finale envoyée au consommateur. Cette redevance sert à financer la collecte des eaux usées et les investissements nécessaires dans les ouvrages servant à cette collecte et à celle de l’eau de pluie.

L’indexation permettra à Vivaqua de continuer à investir dans la rénovation nécessaire de ses infrastructures et en particulier du réseau d’égouttage.

Le prix de l’eau était gelé dans la capitale depuis 2014.

Nouveau règlement de stationnement aux abords de Forest National les soirs de concert

À partir du 1er janvier 2020, une zone «événement» sera d’application dans les rues avoisinantes la salle de concert bruxelloise Forest National afin de diminuer la pression automobile et d’apporter une solution aux problèmes de stationnement rencontrés par les riverains, indique le site de la commune.

Tout ce qui change ce 1er  janvier: allocations familiales, prix de la bière et paquets de cigarettes neutres
BELGA
Concrètement, les clients de Forest National qui chercheront à se garer dans cette zone seront soumis à un tarif de 5 euros par heure de stationnement, avec un maximum de 4h30. La mesure ne sera d’application que les soirs de spectacles, précisément de 18h à 24h00, et remplacera les autres zones habituellement en vigueur dans les quartiers de la commune.

La carte riverain permettra de se soustraire à ce tarif. Les habitants qui accueillent des visiteurs le jour d’un événement pourront par ailleurs obtenir une carte visiteur et leurs invités ne devront dès lors pas s’acquitter des 5 euros de l’heure. De leur côté, les personnes travaillant à Forest pourront demander une carte professionnelle tandis que celles pratiquant un sport dans le périmètre de la zone «événement» pourront obtenir une carte sport.

La création de cette zone sera testée pendant un an. Le dispositif sera ensuite évalué avant une éventuelle reconduction.

Le but de cette mesure est, selon la commune, d’inciter les spectateurs à opter pour d’autres moyens de transport que la voiture pour se rendre à Forest National ou à utiliser les parkings prévus pour l’occasion, plutôt que de se garer dans les rues résidentielles et commerçantes à proximité de la salle.