ÉCONOMIE

Les entreprises ont empoché une partie du tax shift et du saut d’index

Les entreprises ont empoché une partie du tax shift et du saut d’index

Les entreprises belges n’ont pas entièrement utilisé les mesures gouvernementales de modération des coûts salariaux pour réduire leurs prix. Patrick J. – Fotolia

Conséquence du phénomène: les exportations belges ont augmenté moins rapidement que dans nos pays voisins.

Ces dernières années, les entreprises belges n’ont pas entièrement utilisé les mesures gouvernementales de modération des coûts salariaux pour réduire leurs prix. Elles ont plutôt augmenté leurs bénéfices, écrivent jeudi L’Echo et De Tijd. En conséquence, les exportations belges ont augmenté moins vite que dans les pays voisins.

Le gouvernement Michel a pris différentes mesures pour restaurer la compétitivité des entreprises et stimuler la création d’emplois. Ainsi, après le saut d’index de 2015, il a réduit à partir de 2016 les cotisations sociales des employeurs. Les coûts salariaux ont donc augmenté moins vite que chez nos voisins.

Or il ressort d’une étude de la Banque nationale que depuis 2016 précisément, les marges des entreprises belges sont clairement supérieures à la moyenne de la zone euro.