BRUXELLES

La zone publique du Parc Léopold II s’étend

Beliris annonce la fin des travaux de rénovation de la partie sud-est du Parc Léopold II, auparavant inaccessible au public. La plaine de jeux est rénovée.

Beliris, l’opérateur public chargé des investissements en infrastructures du gouvernement fédéral dans la capitale, a annoncé mercredi la fin des travaux de rénovation de la partie sud-est du Parc Léopold II, auparavant inaccessible au public.

Le parc Léopold II est au cœur de l’histoire de la Ville de Bruxelles. Les bâtiments qu’il abrite, la bibliothèque Solvay, la tour Eggevoort ou le Musée des sciences naturelles, en font un joyau de la capitale.

L’endroit où il se situe, au pied des gigantesques bâtiments des institutions européennes, juste à côté du Caprice des Dieux, lui confère un rôle essentiel dans le maillage vert des parcs de Bruxelles.

La nouvelle zone comprend un sentier de promenade traversant en boucle une partie boisée du parc auparavant inaccessible au public, une terrasse en face d’un vestige médiéval qu’est la Tour Eggevoort, et une nouvelle entrée au niveau de l’avenue du Maelbeek.

Plaine de jeux

La plaine de jeux a été rénovée et équipée de quatre balançoires, d’un grand toboggan et d’un bac à sable, dans lequel les enfants jouent sur et autour de petites statues de pingouins, évoquant ainsi le passé du parc, qui était à l’origine un jardin zoologique.

Les sentiers existants dans cette zone ainsi que les parterres ont été rénovés.

Afin de prévenir l’érosion et l’usure, le parc a été pourvu d’un système d’évacuation des eaux de pluie au moyen d’un réseau d’égouttage en contrebas de la zone boisée, d’un bassin de récupération sous la plaine de jeux et de zones d’infiltration naturelle. Le budget total de cette cure de jouvence qui a duré moins d’un an est de 1,15 million d’euros.

En 2016, Beliris avait déjà réaménagé le côté nord du parc Léopold en prévision de l’ouverture de la Maison de l’histoire européenne.