IXELLES

PHOTOS | Comment des Parisiens comptent réinventer l’espace public des anciennes casernes d’Ixelles

On sait désormais quelle agence réaménagera les espaces publics des anciennes casernes d’Ixelles: il s’agit du bureau parisien Anyoji Beltrando, qui s’appuiera aussi sur l’expertise d’entreprises belges. Le chantier du projet Usquare est prévu pour 2022.

Les espaces publics du projet Usquare, qui doit revitaliser les 21.000m2 des anciennes casernes de la gendarmerie à Ixelles, seront conçus par l’agence Anyoji Beltrando. Ce bureau a été désigné par la Société d’Aménagement Urbain (SAU).

Il s’agira pour Anyoji Beltrando d’endosser les études de conception des espaces publics (parc, places, voiries et réseaux divers) et d’assurer le suivi de l’exécution et le contrôle budgétaire des travaux.

 

 

PHOTOS | Comment des Parisiens comptent réinventer l’espace public des anciennes casernes d’Ixelles
Jardins pédagogiques, cultivés, toitures et murs végétaux scanderont le site de Usquare. SAU - Anyoji Beltrando

L’agence parisienne a pour l’occasion constitué une équipe multidisciplinaire franco-belge qui associe aussi les Parisiens de Office of Landscape Morphology (paysagisme), le bureau d’étude flamand Jouret (infrastructures, Saint-Nicolas), les Bruxellois de MK Engineering (techniques spéciales et énergie) et les Parisiens d’Agence ON (conception lumière).

«Autour de ces espaces publics accessibles aux riverains, le site accueillera dans le futur des logements familiaux, des équipements dédiés aux activités académiques, d’entreprenariat et d’innovation, des logements pour étudiants et enfin des services partagés et de proximité…», rappelle le Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale Rudi Vervoort (PS), qui insiste sur le fait que les nouveaux espaces publics «en assureront la cohérence d’ensemble».

 

 

9 candidatures belges et étrangères avaient été déposées. «L’agence Anyoji Beltrando a proposé la vision la plus globale et est allée le plus loin dans la réflexion, tout en laissant une grande place à la participation», justifie le directeur de la SAU, Gilles Delforge. «Elle s’appuie par ailleurs sur les qualités intrinsèques du site tout en souhaitant intégrer la dynamique en cours de l’occupation temporaire See U.»

Delforge explique encore que «le projet Anyoji Beltrando répond parfaitement aux objectifs fixés par la SAU: la perméabilité du site et sa connexion avec les quartiers limitrophes; le respect et la mise en valeur du patrimoine; la création d’espaces publics destinés à être des lieux de rencontre; la qualité de la proposition paysagère; l’encouragement des modes de déplacements actifs».

La SAU prévoit de déposer la demande de permis d’urbanisme d’ici fin 2020 et d’entamer les travaux courant de 2022.