SCHAERBEEK

Cette fumée vient d’une maison en feu rue d’Aerschot à Schaerbeek: les riverains confinés

Une maison abandonnée est partie en fumée rue d’Aerschot à Schaerbeek, ce lundi 16 décembre. La situation a nécessité le confinement d’une partie des habitants du quartier Nord.

«Il n’y a aucune victime mais le dégagement de fumée est très important», a précisé Walter Derieuw, porte-parole des pompiers, en milieu de journée. «Nous recommandons aux habitants des environs proches du lieu de l’incendie de fermer portes et fenêtres», précisait-il dans un premier temps, alors que les fumées s’étaient déjà propagées jusqu’à la gare du Nord, incommodant les navetteurs.

Incendie sous contrôle mais l’arrosage continue

L’incendie est sous contrôle, a indiqué vers 16h la bourgmestre de Schaerbeek faisant fonction Cécile Jodogne (DéFI), qui s’est rendue sur les lieux. Il n’y a pas eu de blessé, a-t-on confirmé.

Le foyer principal a été maîtrisé vers 14h30, a précisé Walter Derieuw, le porte-parole des pompiers de Bruxelles.

Par mesure de précaution, un périmètre de mise à l’abri a été installé autour du lieu de l’incendie jusqu’à la place Liedts. Les services de secours demandent également d’éviter la zone pour leur permettre de travailler plus facilement. La circulation est interdite dans la rue d’Aerschot, la rue Rogier et la rue de Brabant.

Les pompiers arrosent le bâtiment pour faire retomber les possibles petites traces d’amiante. Walter Derieuw assure que l’arrosage permet de faire retomber les poussières directement au sol. Par mesure de sécurité, il a été demandé aux personnes résidant dans le quartier de fermer leurs fenêtres et de ne pas ramasser de débris de l’incendie.

«Une cheminée»

«L’incendie a commencé au 1er étage, mais comme il y avait un trou dans la toiture, ça a fonctionné comme une cheminée et les autres étages ont suivi», explique Walter Derieuw. «Comme le bâtiment est instable, on n’a pas pu pénétrer à l’intérieur. On continue à arroser les points chauds du bâtiment depuis l’extérieur. […] Comme on ne sait pas pénétrer dans l’habitation pour chercher les petits foyers, il y a encore des petits points chauds qui peuvent brûler. On arrose via les ouvertures de fenêtre, à distance».

Étant donné l’instabilité constatée, un architecte de la commune a été mobilisé sur les lieux. Une firme spécialisée en démolition va abattre le bâtiment, en totalité ou en partie, encore ce lundi ou mardi. Lors de cette opération, les pompiers arroseront préventivement l’immeuble pour éviter que des poussières d’amiante ne se propagent dans l’air.

La cause de l’incendie n’est pas encore déterminée.