TOURNAI

VIDÉO | Naissance d’un premier crocodile nain au Mike’s Reptipark, à Tournai

VIDÉO | Naissance d’un premier crocodile nain au Mike’s Reptipark, à Tournai

Le crocodile nain a vu le jour le 14 décembre dernier dans les installation du reptilarium tournaisien. Com.

Reconnu depuis peu comme parc zoologique en Wallonie, le Mike’s Reptipark de Tournai a vu naître un rare crocodile nain d’Afrique de l’Ouest. Une seconde naissance est attendue dans les jours à venir...

Le petit - ou la petite, on ne sait pas encore - mesure actuellement 22 cm mais pourra atteindre entre 1,2 et 2 m à l’âge adulte selon son sexe.

Ce serait la première fois qu’un crocodile nain d’Afrique de l’Ouest (Osteolaemus Tetraspis, pour les connaisseurs) voit le jour en Belgique. Le bébé, appartenant à une espèce protégée, reprise en annexe 1 de la convention de Washington, a poussé son premier vagissement le 14 décembre dernier. Une naissance qui comble de bonheur les cogérants du Mike’s Reptipark de Tournai, Mike Homerin et Nicolas Lefevre.

VIDÉO | Naissance d’un premier crocodile nain au Mike’s Reptipark, à Tournai
Le petit crocodile ne fait pas plus de 22 cm actuellement Com.

«C’est d’autant plus passionnant, nous explique le premier, que ces crocodiles se reproduisent difficilement car ils ont un esprit de territorialité fortement marqué. Il n’est pas évident que les futurs parents s’entendent… si bien que l’accouplement exige de la patience et que beaucoup de parcs hésitent à se lancer dans cette aventure…»

De plus, il est aussi important que le parc qui les accueille dispose d’infrastructures adaptées pour permettre la croissance des animaux dans les meilleures conditions qui soient. C’est précisément le cas au sein du reptilarium tournaisien qui vient, à l’issue d’une longue procédure entamée depuis quelques années déjà, d’être reconnu officiellement comme parc zoologique de Wallonie. Cette infrastructure - accessible au public - est adossée au commerce de NAC que tient Mike juste à côté. «Ce qui permet aussi d’avoir une démarche didactique auprès de nouveaux clients par exemple qui peuvent mieux mesurer le type d’installation dont ils doivent disposer chez eux avant de posséder certaines espèces…», précise Mike.

Un deuxième bébé devrait sortir de l’œuf très prochainement

«Sur 15 œufs seulement deux étaient fécondés, nous devrions avoir une seconde naissance dans les jours à venir!», se réjouit Mike.

Dans les prochains jours, le nouveau né fera l’objet de toutes les attentions, il s’agira prioritairement d’adapter la structure pour lui permettre de s’épanouir et aussi d’en déterminer le sexe. Pas question de le vendre, bien entendu: il s’agira d’envisager son avenir au sein d’un autre parc, où il pourra migrer à l’âge adulte. Cela, dans le cadre d’échanges avec des zoos susceptibles de développer un programme spécifique à cette espèce. En attendant, il sera possible d’aller voir le petit au sein du reptilarium tournaisien dans ses nouveaux quartiers de la chaussée de Bruxelles.

https : www.mikesreptipark.be/