L’Union Ardennaise des Pépiniéristes est une organisation professionnelle active essentiellement dans les provinces du Luxembourg, Namur et Liège.

Elle regroupe les entreprises de deux secteurs principaux: les pépinières forestières, sociétés commerciales privées où les propriétaires forestiers vont s’approvisionner en plants, et les producteurs de sapin de Noël, fleuron des productions ornementales wallonnes. Le secteur de notre sapin de Noël pèse lourd dans l’économie locale. Avec environ 3 millions d’arbres par an, il positionne la Belgique dans les 5 premiers pays exportateurs européens. La culture de ce sapin se concentre en province de Luxembourg et occupe 3,120 ha, dont environ 80% de Nordmann, 10% d’épicéa commun, 5% de sapin de Fraser et 5% d’autres variétés telles que le sapin noble, l’épicéa du Colorado, l’Omorika, etc. «La qualité de nos produits est reconnue, ajoute Louis Brasseur, membre bien connu de l’UAP. Près de 80% des sapins de Noël produits en Wallonie sont exportés, principalement en France, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni,… La production de sapins de Noël représente environ 1 000 emplois temps pleins, soit un emploi tous les 3 hectares.» Des emplois directs mais aussi indirects: transporteurs, fabricants de palettes, locataires de matériel agricole type Manitou et remorques, cultivateurs mettant à disposition leurs tracteurs. Il y a aussi des fabricants de machines pour la taille des pieds, la mise en filets, la palettisation. «Le marché du sapin de Noël est relativement stable. Probablement parce que, dans nos régions, les gens restent attachés au sapin naturel. Voilà pourquoi nous développons une culture écoresponsable, entre 5 et 10% de la production, avec par exemple l’utilisation de moutons pour nettoyer les terrains sans recours aux pesticides.».

Place de la Foire, 10/061 61 24 60 – www.uap.be