BELGIQUE

Les libraires dénoncent les subsides accordés à bpost pour la distribution de la presse

Les libraires dénoncent les subsides accordés à bpost pour la distribution de la presse

Image d’illustration. EdA

Les fédérations de libraires indépendants Prodipress et Perstablo ainsi que l’UCM et l’Unizo s’insurgent dans une lettre ouverte au gouvernement des subsides dont bénéficie bpost pour la distribution des journaux.

«Une concurrence déloyale» alors que la profession souffre, dénoncent les signataires de la lettre.

Le conseil des ministres a prolongé la concession de l’entreprise postale pour une durée de deux ans. Ce contrat prévoit un subside pour la distribution de journaux et magazines avant 7h00 en semaine et 8h00 le week-end. Le montant de l’enveloppe n’est pas précisément connu, mais un chiffre de 170 millions d’euros par an a été évoqué.

«Pour les libraires indépendants, cela signifie une clientèle et des investissements qui fondent comme neige au soleil», déplorent les organisations d’indépendants et les fédérations sectorielles. Pourquoi un subside pour la distribution aux particuliers alors que ce n’est pas le cas pour les caisses de journaux amenées aux libraires?, s’interrogent-elles.

Les organisations ont déjà plaidé, en vain, pour qu’une partie de l’enveloppe revienne aux commerçants qui organisent eux-mêmes une tournée ou qui proposent un abonnement dans leur magasin.

Elles invitent dès lors l’entreprise postale, les ministres concernés et le Parlement à se pencher sur une solution basée sur une recommandation du Conseil central de l’économie.