IXELLES

273 millions pour le budget 2020 à Ixelles: voici les mesures annoncées

273
 millions pour le budget 2020 à Ixelles: voici les mesures annoncées

(Illustration) BELGA

La Commune d’Ixelles présente un budget 2020 à l’équilibre. Sont prévus des repas bios dans les écoles, un budget participatif, 114 places en crèche, la rénovation du bâtiment communal de Fernand Cocq ou encore le contrat de quartier Athénée et sa nouvelle école.

Le Collège des Bourgmestre et échevins d’Ixelles annonce un budget 2020 «à l’équilibre». Selon lui, ce budget «traduit les priorités écologiques et sociales de la majorité». Le montant inscrit au service ordinaire est de 200 millions d’euros et 73 millions d’euros au service extraordinaire, «dont 30 millions de subsides».

Les politiques poursuivies par ce budget sont, à en croire un communiqué du Bourgmestre Doulkeridis (Écolo) et de l’échevin des Finances Diallo (PS) «l’inscription durable de la transition écologique dans les politiques de la commune, l’utilisation de tous les leviers pour réduire la fracture sociale et le soutien de l’administration dans l’offre d’un service de qualité». Les équipes seront ainsi renforcées.

Sont inscrits au budget: la gratuité des repas chauds dans les écoles maternelles et primaires de l’enseignement différencié, la participation aux frais scolaires dans les écoles maternelles et primaires des écoles communales, l’augmentation de plus de 3.000.000€ (+12%) de la dotation au CPAS d’Ixelles, un budget participatif de 100.000€, la nourriture durable et bio pour les écoles communales (+200.000€), des chèques repas pour le personnel (621.000€), 114 nouvelles places de crèche, l’augmentation des subsides pour la culture, l’alignement des centimes additionnels au Précompte immobilier sur la moyenne régionale «avec un mécanisme permettant à 47% des propriétaires occupants de payer soit la même chose soit moins (37%)».

Les principaux investissements par ailleurs (budget extraordinaire) concernent le contrat de quartier «Athénée» qui comprend notamment la création d’une école d’études secondaires (projet Rabelais) pour 30 millions d’euros, les premières mesures pour une nouvelle école néerlandophone (700.000€), la 3e phase de travaux de rénovation de l’administration communale place Fernand Cocq (6,5 millions) et enfin le renouvellement du charroi de véhicules communaux électriques (3 millions).