LA LOUVIÈRE

La Louvière: la démolition de l’ancienne verrerie Houtart commence

La Louvière: la démolition de l’ancienne verrerie Houtart commence

Les bâtiments de la CCC – Verrerie Houtart vont prochainement disparaître. SpAQuE

Un pôle de loisirs doit voir le jour sur les 2,6 ha libérés.

C’est une friche industrielle supplémentaire qui devrait prochainement disparaître du paysage à La Louvière. Dans le cadre de la programmation FEDER 2014-2020, la SPAQuE (Sociéte publique d’Aide à la Qualité de l’Environnement) a entamé les travaux devant mener à la réhabilitation du site «CCC – Verrerie Houtart», situé rue Édouard Anseele.

D’une superficie de 2,61 hectares, cet ancien site verrier est situé dans un endroit stratégique pour la ville. Il est à proximité immédiate du centre-ville et est délimité au nord par le chemin de fer, à l’est par la rue Édouard Anseele, et au sud par la Cité du Bocage et le terril Saint-Hubert.

Le chantier, conduit par la société Wanty pour une durée de 95 jours ouvrables, consistera en la déconstruction de l’ensemble des bâtiments du site «CCC».

Le charroi d’évacuation des matériaux empruntera systématiquement le giratoire du «Point d’Eau».

Ces travaux de réhabilitation du site «CCC» s’inscrivent dans le cadre de la reconversion du quartier du Bocage. L’objectif principal de ce projet est de créer, autour du Point d’Eau, un nouveau quartier dédié principalement aux loisirs et aux activités récréatives, ainsi qu’un espace public.

Cette intégration au tissu urbain existant passe par sa connexion au centre-ville (via la rue du Gazomètre) et aux quartiers environnants (tels que la Cité du Bocage et le quartier de la Petite Louvière) avec la création d’une voie d’accès sur laquelle les modes de circulation doux seront privilégiés.

Au total, c’est un budget de près de 9 millions d’euros qui a été consenti – avec une intervention du FEDER à hauteur de 90% – pour permettre l’acquisition de la propriété dite «CCC», sa démolition et son assainissement.

 

Historique

Les premières activités de l’ancienne verrerie Houtart commencent en 1859. Dans les années 1880, l’établissement compte deux fours pour le verre de vitrage, un four à bouteilles et quatre fours à étendre.

Après 1890, l’usine, devenue la SA des Verreries de La Louvière, ne fabrique plus que du vitrage. La faillite intervient en 1893. D’autres activités s’y succèdent, notamment un marchand de bois, une fonderie de métaux et un dépôt de charbon.

La Louvière: la démolition de l’ancienne verrerie Houtart commence
La Louvière